mercredi 31 octobre 2012

"Le mois de novembre est malsain, Il fait tousser dès la Toussaint."


8 Comms'
Le mois de novembre sera plus paisible que les mois précédents, et je m'en réjouis, j'ai besoin d'un peu de temps pour me remettre des émotions musicales d'octobre. Il y aura toutefois de très belles choses à se mettre sous la dent :

2. 3. et 4. J'irai (et on ne rit pas !) écouter l'Intégrale Schumann à la Cité de la Musique. Vous avez bien lu, il s'agit bien de l'intégrale Schumann (beurk), mais comme c'est le Chamber Orchestra of Europe (hiii) qui s'y colle... Je m'offrirai toutefois le luxe de sécher le concert du vendredi soir. Concert de la dernière chance pour Robert S. : si les sirènes du COE (hiii) ne me font pas aimer Schumann, je jette l'éponge.
(prenez le temps de fouiner un peu sur le site du COE (hiii) où on apprend notamment que Schumann s'est détruit les mains - mettant ainsi fin à sa carrière de pianiste - en faisant ses "Schuh laces", huhu)

9. Je serai à Garnier, J. s'est très gentiment chargé de m'acheter une place à un tarif raisonnable pour le ballet donné ce soir là. Je crois que je devrais y apercevoir soit Hervé Moreau, qu'Elendae m'a ordonné d'aller voir danser un jour (elle m'a promis que c'est un Kavakos-qui-danse ...) ou Stéphanie Romberg, que je n'ai vue qu'une fois, alors qu'un Colonneux m'avait fait rentrer à la générale de Casse-Noisette. J'ai encore des frissons rien qu'à repenser à sa Danse Arabe. Ils seront là, peut-être, peut-être pas, la distributionnologie n'est pas une science exacte.

10. L'Orchestre National de Russie vient jouer quelque chose sous la direction de quelqu'un. Cet orchestre est un des deux ou trois pour lesquels je réserve les yeux fermés, sans même réviser le programme. Quand l'Orchestre National de Russie vient jouer à Pleyel, cela ne se passe jamais sans anicroche : le matériel d'orchestre et les tenues de concert restent coincés en banlieue parisienne, enfouies sous 5 cm (!) de neige, les partitions sont bizarrement reliées et font skkrrrouiiiic quand on tourne, etc. J'imagine que cela doit donner des sueurs froides aux chargés de production, mais c'est tout compte fait assez cocasse.

17. Gloups, je l'avais oublié. La lectrice qui m'invite généreusement à ce concert m'a entre-temps dûment rappelée à l'ordre : Wagner (prélude de Tristan, des extraits de Parsifal) et Xenakis (Nonos Gamma, A Colone), le tout par le Philharmonique de Bruxelles.

20. J'irai écouter un très beau programme baltico-orientalo-centro européen donné par l'Orchestre Colonne : Finlandia de Sibelius, Concerto pour violoncelle de Dvořák, Fontaines des Profondeurs de Visvikis et L'Oiseau de Feu de Stravinsky. Youpi, non ?

25. Yihi, yihou ! Le trop rarement programmé Xavier Phillips se produit en trio avec Tedi Papavrami et  François-Frédéric Guy à la Maison de Radio-France dans le cadre d'un week-end Beethoven. Merci les Google alerts, j'ai bien failli le manquer. Signalons au passage un rapport qualité-prix imbattable : 5€ !

27. J'ai en ma possession un billet pour le concert du 27 novembre à la Cité de la Musique. Au programme, Duduk (hautbois) et chants sacrés arméniens. Ce concert, c'est pour le plaisir de la découverte : je n'ai jamais écouté de duduk ni de chant arménien.

30. Pélerinage Kavakos (hiii) à Londres le 30 novembre : il jouera en sonate avec Nikolaï Lugansky (hiii) la sonate n°1 de Brahms, la sonate de Janáček, le Duo Concertant de Stravinsky et la Sonate en si mineur de Respighi.


Je me rends bien compte que ma Kavakophilie prend un caractère pathologique, pire, elle semblerait contagieuse, auriez-vous des idées de traitement ?
(ça devient urgent, je suis à court d'arguments pour m'empêcher d'aller voir ça (hiiii particulièrement strident)

Sinon, je serais volontiers aller écouter le quatuor Jerusalem au Théâtre des Champs-Elysées (mais c'est un peu cher par rapport aux tarifs habituels de concerts de quatuor), le quatuor Emerson au Louvre (il semblerait que ce soit complet) ou le Quintette Moraguès, qui a lui, la malencontreuse idée de programmer son concert au beau milieu d'une répétition de Concerts Gais.

De quoi allez-vous vous régaler ce mois-ci ?

8 Comms':

{ elendae } at: 31 octobre 2012 à 07:56 a dit…

Ah je suis ravie que tu aies pris une place pour le programme Gillot/Cunningham ! Je suis curieuse d'avoir ton impression sur Hervééééé, qui pour moi fait partie des très rares, à l'ONP, qui puisse être comparé à Evaaaaan. En théorie, si tu le vois, tu ne verras pas Stéphanie Romberg, mais comme tu le soulignes très justement, tout peut arriver.
Moi je vais à Pleyel le 7 (orchestre de Paris/Ravel, Mozart, Dutilleux, Stravinski), mais je ne serai pas à Garnier le 9.
Décidément,il n'y a qu'à Stuttgart qu'on arrive à se croiser ! ;-)

Andanteconanima at: 31 octobre 2012 à 09:00 a dit…

Attention, le concert du RNO a lieu le 10, et non le 11 !

Huhu, voilà ce que c'est de réserver des places les yeux fermés.

En tous les cas, j'y serai moi z'aussi. Ce sera d'ailleurs l'un des deux seuls concerts de mon mois de novembre (avec le récital de Khatia Buniatishviliiiiii).

Jusqu'à ce jour, je suis en revanche formel : la kavakophilie ne s'accompagne d'aucun effet secondaire à part des fourmillements dans les jambes et quelques exclamations aiguës. En un mot : fonce ! (D'ailleurs, si ça se trouve, tu resteras même le lendemain pour écouter Schumann par Schiff et Holl, puisque le déclic aura eu lieu début novembre !)

(*Je taquine, je taquine*)

{ Klari } at: 31 octobre 2012 à 11:34 a dit…

@Elendae : Oh, mais ça a l'air très bien, ce programme de l'Orchestre de Paris ! J'espère que tu nous en diras des nouvelles !

(bon y'a plus qu'à programmer un café à Stuttgart, alors...)

{ Klari } at: 31 octobre 2012 à 11:49 a dit…

@Andanteconanima :

le concert du RNO a lieu le 10, et non le 11 : zuuuuuuut ! je m'étais d'ores et déjà dit, chouette, le 10 est libre, j'irai écouter Christophe Coin (hiii, Concentus Musicus, hiii, Quatuor Mosaïques) aux Invalides. Bon, c'est râpé.

Ce sera d'ailleurs l'un des deux seuls concerts de mon mois de novembre (avec le récital de Khatia Buniatishviliiiiii).
Tiens donc. Je n'ai pas accroché à Khatia Buniatishvili. Charisme, oui, présence, oui, technique, ouiouioui, mais je trouve son jeu un peu bordélique, confus, comme si elle changeait d'idée musicale en cours de mesure. Pour l'instant, ce n'est pas trop ma tasse de thé.

tu resteras même le lendemain pour écouter Schumann par Schiff et Holl
Je trouve un concert d'András Schiff le 28 novembre, au London Jewish Cultural Centre, mais rien le 1er décembre ? As-tu des billes supplémentaires à me donner ?

(ceci, dit, je serai de "Kiss me Kate", sur les bons conseils de Paris-Broadway, mais j'hésite encore à réserver pour la master-class de Padmore, au Wigmore Hall. J'ai toutefois l'impression que mon navigateur plante au moment d'effectuer la résa. Ou bien, c'est complet. HUmpf.)

Jules Biron at: 31 octobre 2012 à 13:30 a dit…

Le duduk c'est magnifique. Je vais voir si je ne peux pas me libérer pour ce concert !

{ Klari } at: 31 octobre 2012 à 13:44 a dit…

Mais pourquoi pas ! (fais moi signe si tu te décides en faveur de ce concert, qu'on sirote qq chose à l'entracte)

{ Gamacé } at: 2 novembre 2012 à 19:23 a dit…

Comme d'hab je suis encore infoutue de m'organiser à l'avance, et puis la situation reste bancale... Du coup si ça ne te choque pas je vais m'inspirer de ton programme et ricocher dessus au besoin :o)

{ Klari } at: 2 novembre 2012 à 19:32 a dit…

C'est fait pour, je ne suis pas choquée pour un sou. Tu sais que tu peux aussi aller fouiner sur les planning de Bladsurb, Joel, Hugo et Carnets sur sol (ce n'est pas le choix qui manque!)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White