dimanche 5 août 2012

Planning août


28 Comms'
Le planning août était resté désespérément jusqu'à ce qu'une newsletter quelconque, je ne sais plus laquelle, m'apporte le programme du Festival 'Classique au Vert'.

Et bim !
  • Le samedi 11 août, s'y tiendra un concert autour de Poulenc (musique sacrée, profane et mélodies) et de certains de ses confrères : ciel, du Lili Boulanger ! Du Jehan Alain (pianiste-organiste-plutôt bel homme-bricoleur-motocycliste-et-héros de guerre).
  • Le samedi 26 août, un de mes musiciens français chouchou, Jean-Marc Phillips, se produit avec son trio, le trio Wanderer, sur un programme Turina, Copland et Schubert. Je me réjouis à l'avance de faire connaissance en concert avec ces oeuvres, que je ne connais pas du tout - chouette, du nouveau.
  • Le week-end suivant, son illustre violoncelliste de frère, Xavier Philliiips, prend le relai avec une ribambelle d'autres violoncellistes pour un programme Musique et Cinéma. Flûte, nous voici déjà en septembre. 

Et que mettez-vous dans vos oreilles ce mois-ci ?

28 Comms':

Jules Biron at: 5 août 2012 à 22:33 a dit…

Ah tiens, je ne serai plus à Paris le 11 et je le regrette, c'est pas tous les jours qu'on entend du Lili Boulanger ou du Alain...

{ lutin mutin } at: 6 août 2012 à 00:14 a dit…

Et le 24, à Giverny, il y aura l'immense Gérard Théruel dans un joli programme de mélodies (coproduction Bru Zane).

Malheureusement, ce sera LE soir où je serai vraisemblablement en répétition générale (si, si).

Ô terre de détresse... :(


Gabriel Fauré
L’Horizon chimérique
Claude DEBUSSY
Mélodies
Claude DEBUSSY / André CAPLET
La Mer
(transcription pour deux pianos)
Jean CRAS
Trio à cordes
Ernest CHAUSSON
Poème de l’amour et de la mer
Interprètes
Jeunes musiciens invités du Festival Musique de chambre à Giverny 2012

Ekaterina Godovanets, soprano
Gérard Theruel, baryton
Federico Agostini, violon
Michel Strauss, violoncelle
Macha Belooussova, piano

{ Klari } at: 6 août 2012 à 01:11 a dit…

@Jules : en effet ! Quand il y en a, il faut sauter sur l'occasion.. Bonnes vacances ?

@Lutin Aux Bonnes Suggestions : ah, et moi qui cherche un élément de motivation pour aller un jour, faire un tour à Giverny. Merci !
Tu as été renaissancer au Havre, finalement ?

{ lutins bretons } at: 6 août 2012 à 01:35 a dit…

Non, je ne suis pas allé au Havre, la semaine était trop chargée pour moi. Et puis c'était un programme un peu hétéroclite, et pas comme j'avais espéré un programme consacré aux Motets de Bach - il ne devait y avoir que leur tellurique Singet dem Herrn.

Je t'aurais bien proposé de prendre le train ensemble pour Giverny, mais je serai probablement prisonnier des fêtes de la Libération. |:-o

En revanche, j'étais à l'Hôtel de Soubise. Nous sommes manifestement doués à cache-cache. :)

{ Klari } at: 7 août 2012 à 00:06 a dit…

Giverny, ce sera pour une autre fois, mais continue de me proposer de pareilles trouvailles, une fois, ce sera la bonne !

Vous répétez quoi donc, ce soir-là ? #curieuse.

{ DavidLeMarrec } at: 9 août 2012 à 12:46 a dit…

Rien de très périlleux, des chants commémoratifs (Partisans & Marais) qu'on doit chanter devant l'Hôtel de Ville le 25.

{ Klari } at: 11 août 2012 à 01:17 a dit…

On peut venir ?

{ Lutins furtifs } at: 12 août 2012 à 16:32 a dit…

Bien sûr, c'est tout à fait public et gratuit. Je préviens en revanche mes (nombreux, n'en doutons pas) fans que je ne suis pas encore complètement assuré d'y être, suivant ma présence à Paris ce jour-là.

Sinon, le Madrigal de Paris est un ensemble vocal de bon niveau, donc je ne déconseille pas le déplacement (ce sera court en revanche).

{ Klari } at: 15 août 2012 à 23:32 a dit…

Chouette, je note.

Je ne promets toutefois rien, j'ai le dynamisme de la limande écrabouillée (c'est l'effet août, les moustiques me vident de mon sang).

Répétez-bien !

{ DavidLeMarrec } at: 20 août 2012 à 00:59 a dit…

Ce n'est pas encore ce jour-là qu'on se croisera : du fait de la venue du Président, ce sera le Choeur de l'Armée Française qui officiera.

Hé oui. Même quand j'organise des concerts exprès, on se rate.

Je vais essayer le T-shirt Klariscope rulz dans le métro, avec un peu de chance vu la désertion d'août dans les rames.

Ou alors, oh, tiens, il y a un courriel en haut.

{ Klari } at: 20 août 2012 à 12:44 a dit…

Hum. Comme si vous ne suffisiez pas à un Président. Bon.

Bah, on devrait finir par se croiser par hasard au festival international de musique de la Renaissance de Pataoublablagnigna.

{ DavidLeMarrec } at: 20 août 2012 à 17:18 a dit…

Il faut reconnaître que ces choeurs excellent dans ce répertoire, le boss des Armées est peut-être très mélomane, le précédent aussi leur avait fait exécuter ces chants pour son investiture, et la réalisation était superbe.

Je suis moins enthousiaste lorsqu'ils font de l'opéra (Faust) ou de la musique sacrée (le Requiem intimiste de Liszt !) - étrangement. :)

Le pire est que je ne suis même pas sûr d'aller à Giverny, en fait. Il y a manifestement huit kilomètres à pied depuis la gare, donc ça inclut que je prenne ma journée pour aller entendre Théruel dans un cycle fauréen (pas le meilleur) de dix minutes.

Je ne suis pas sûr de t'avoir conseillé un super plan, en fait.

Sinon, tu es allée au concert Boulanger ? Ca avait l'air super chouette.

{ Klari } at: 26 août 2012 à 21:28 a dit…

Ah, Giverny, j'y suis allée pour les petites fleurs et les petits poissons. Je n'y ai pas entendu une seule note de musique.

Il y a, en journée du moins, des navettes qui relient Giverny à Vernon, l'Escogriffe et moi avons décidé (comme il s'agissait de LA journée la plus chaude de l'année) de rejoindre Giverny à pieds, vers midi, sans eau ni crème solaire.

Nous en sommes revenus cramoisis, les pieds ébouillantés, mais très contents.

Oui, oui, très chouette, ce concert. Par contre, ils ont joué les oeuvres au programme dnas un ordre qui n'avait pas grand chose à voir avec le programme imprimé, je crains de ne pas avoir pu identifié les productions respectives de Boulanger, Alain et Poulenc. A part une oeuvre de Alain, très épurée, très belle.

(pourquoi est-ce aussi dur de comprendre le français chanté ??)

(je te jure, j'ai presque moins de mal avec mon Oneguine (l'opéra))

{ les lutins de l'étang } at: 30 août 2012 à 16:55 a dit…

Il y a, en journée du moins, des navettes qui relient Giverny à Vernon,

J'ai supposé aussi, mais vu mon sens de l'orientation légendaire (je me suis déjà perdu dans Bordeaux en revenant de mon bureau de vote), je compte la journée par prudence si je ne trouve pas le bus et si je me perds un peu à pied. :)

Au demeurant, comme j'adore marcher, ce n'est pas vraiment un problème, il faut juste mobiliser le temps.


l'Escogriffe et moi avons décidé (comme il s'agissait de LA journée la plus chaude de l'année) de rejoindre Giverny à pieds, vers midi, sans eau ni crème solaire.

Voilà qui était finement avisé. J'ai beau ne jamais me préoccuper des prévisions météo, je crois que je m'en serais rendu compte avant de prendre la décision. :)


Oui, oui, très chouette, ce concert. Par contre, ils ont joué les oeuvres au programme dnas un ordre qui n'avait pas grand chose à voir avec le programme imprimé, je crains de ne pas avoir pu identifié les productions respectives de Boulanger, Alain et Poulenc.

Entre les producteurs désinvoltes, les artistes capricieux et les spectateurs incapables, on ne peut décidément se fier à personne !


(pourquoi est-ce aussi dur de comprendre le français chanté ??)

On pourrait avancer des tas de réponses techniques, mais je crois que la meilleure est : parce qu'il est mal chanté.
Le chanté français, c'est cela normalement.
En revanche, ceci, c'est du volapük catalan.


(je te jure, j'ai presque moins de mal avec mon Oneguine (l'opéra))

Le russe a l'avantage, lorsqu'il est mal prononcé, d'être généralement antériorisé, donc plus audible même si déformé. Alors que dans les langues prononcées en avant, reculer le son ne pardonne pas, même si les voyelles sont parfaites et les consonnes bien articulées.

C'était la minute glottophile de Tonton David.

{ Klari } at: 30 août 2012 à 21:27 a dit…

Ah, il y a des pancartes à Vernon, même nous n'avons pas réussi à nous perdre !

Entre les producteurs désinvoltes, les artistes capricieux et les spectateurs incapables, on ne peut décidément se fier à personne !
Héhé. En même temps, c'est agréable d'écouter quelque chose en n'étant aucunement influencé par des considérations vaseuses comme "hum, Poulenc est plus connu que Alain, donc meilleur", ou, à l'inverse "je vais me laisser influencer par la notoriété de Poulenc, il faut donc que j'écoute de spécialement près Alain, qui, forcément, est injustement discret dans le panthéon des compositeurs" (patati, patata).

Plus sérieusement, je crois me rapppeler d'avoir beaucoup aimé le O Salutaris Hostia (très sobre, épuré, d'après mes souvenirs déjà embrumés).

Et sinon, merci pour la 'minute glottophile' et ttes ces infos utiles, je ne attendais pas moins de toi ;-)

{ Stød powa } at: 31 août 2012 à 01:47 a dit…

Y entre peut-être un brin de forfanterie, mais j'ai l'intime conviction que cette ingénuité d'écoute bénéficierait beaucoup aux compositeurs qui ont ma faveur (pour peu qu'on soit sensible au style correspondant, évidemment).

Le problème de la minute glotto est qu'elle répondait sérieusement à une question qui ne l'était pas, mais enfin, bon, au cas où... un glotto reste un glotto (il faut se méfier de ces gens-là).

{ Klari } at: 31 août 2012 à 19:30 a dit…

j'ai l'intime conviction que cette ingénuité d'écoute bénéficierait beaucoup aux compositeurs qui ont ma faveur
Encore faudrait-il que j'aie l'occasion de les croiser.
Tu sais ce qu'il faudrait faire, un jour ? Il faudrait que tu me concoctes une mini-série de deux-trois concerts choisis par tes soins, sans que tu ne me donnes la moindre infos sur ces concerts, le qui, le quoi, le pourquoi, etc. Juste la date et le lieu (et le prix du billet, quand meme).
(un blind-test d'oeuvres, quoi)
Je serais curieuse de voir ce que ça donne.


elle répondait sérieusement à une question qui ne l'était pas, mais enfin, bon, au cas où
sisisi, elle était sérieuse. Pas trop, mais elle l'était. J'espérais secrètement que tu viennes donner des éléments de réponse, sans que tu ne t'en sentes obligé !

{ lutins devins } at: 1 septembre 2012 à 23:21 a dit…

sisisi, elle était sérieuse. Pas trop, mais elle l'était. J'espérais secrètement que tu viennes donner des éléments de réponse, sans que tu ne t'en sentes obligé !
Merci Klari, tu rendrais leur fierté à un bataillon de lutins déserteurs.


Tu sais ce qu'il faudrait faire, un jour ? Il faudrait que tu me concoctes une mini-série de deux-trois concerts choisis par tes soins, sans que tu ne me donnes la moindre infos sur ces concerts, le qui, le quoi, le pourquoi, etc. Juste la date et le lieu (et le prix du billet, quand meme).
(un blind-test d'oeuvres, quoi)
Je serais curieuse de voir ce que ça donne.


Pour avoir déjà essayé ce genre de chose, je ne suis pas effrayé sur les probabilités de satisfaction. En revanche, il faut que je parvienne à mieux percevoir la logique de tes goûts : aimer passionnément Beethoven, Schubert et Brahms, mais pas du tout Schumann, je n'ai encore jamais vu ça, et je ne parviens pas à déceler le pourquoi.

Imagine, je t'envoie écouter un superbe Czerny parce que ça ressemble à du Beethoven (en mieux, bien sûr) et du Mendelssohn, et tu reviens en me disant que c'est aussi mortel que deux symphonies de Schumann sans entracte. L'échec d'une vie.

L'avantage étant que, comme on ne joue jamais (mais alors vraiment jamais, sans exagération) les symphonies de Czerny, ce risque reste minime.

Les esprits chagrins diront que c'est ce qui sauve ma réputation, d'être le seul à avoir un avis. :)

{ Joël } at: 2 septembre 2012 à 00:11 a dit…

aimer passionnément Beethoven, Schubert et Brahms, mais pas du tout Schumann, je n'ai encore jamais vu ça, et je ne parviens pas à déceler le pourquoi.
Un des personnages du roman An Equal Music (Quatuor en français) de Vikram Seth appelle Schumann « le mauvais Schu- »... Je fais aussi partie de ces gens qui n'aiment pas Schumann et apprécient (peut-être pas passionnément) Beethoven et Schubert (pas encore assez écouté Brahms pour avoir une idée). Bref, ce ne sont pas des goûts si exceptionnels que ça... (Je n'ai pas non plus d'explication sur le pourquoi. Toutefois, un jeune chef d'orchestre a émis une hypothèse il y a quelques mois ; une vérification expérimentale est prévue début novembre...)
On peut aussi aimer Wagner, Mahler et Bruckner, mais pas Rott, curieusement...

{ lutins trollisés } at: 2 septembre 2012 à 23:00 a dit…

Pour Rott, ça ne m'étonne pas, premièrement parce qu'il n'y a qu'une oeuvre (je ne sais pas pour vous, mais moi je n'aime pas indinstinctement tout Beethoven et tout Schubert, et j'ai même parfois des réticences sur des hits comme la Pastorale ou l'Arpeggione !). En plus, Rott a ses systématismes, qui peuvent agacer, j'étais moi-même circonspect au début de notre fréquentation.

Mais Schumann, si on aime les trios de Mendelssohn et de Brahms, par exemple, je ne vois pas comment trouver ceux de Schumann absolument sans intérêt. C'est différent, bien sûr, plus abstrait peut-être, mais on reste dans un univers comparable et avec une forte originalité.

Pour les symphonies, il paraît que c'est mal orchestré, mais je suis d'avis que c'est uniquement parce que vous écoutez ça par des orchestres de tocards. Il faudrait que Trondheim vienne vous déboucher les oreilles !

{ Joël } at: 3 septembre 2012 à 01:08 a dit…

Il faudrait que Trondheim vienne vous déboucher les oreilles !
Je vais me contenter du COE dirigé par Yannick Nézet-Séguin.

{ Klari } at: 3 septembre 2012 à 02:00 a dit…

@Aux lutins intrigués :
En revanche, il faut que je parvienne à mieux percevoir la logique de tes goûts : aimer passionnément Beethoven, Schubert et Brahms, mais pas du tout Schumann, je n'ai encore jamais vu ça, et je ne parviens pas à déceler le pourquoi.

Et moi, de mon côté, je ne vois pas pourquoi cela s'étonne ! Schumann me parait tellement différent des compositeurs que tu mentionnes :-)

(et Brahms, je n'aime pas encore passionnément. C'est en train de se développer, petit à petit. On y est presque !)

vous écoutez ça par des orchestres de tocards
Hé ho ! Je fréquente des orchestres très respectables, moi, môssieur !

{ lutins-séraphins } at: 5 septembre 2012 à 01:07 a dit…

Mais en quoi différent, c'est cela qui m'intéresse !


Hé ho ! Je fréquente des orchestres très respectables, moi, môssieur !
Pourtant, si j'en crois ce que je lis, l'Orchestre de Paris est constitué d'imposteurs avec de faux papiers, Vienne a beaucoup baissé, le Concertgebouw est la valeur consensuelle de la tiédeur, Chicago est une machine à faire du bruit et Saint-Pétersbourg joue à perce-tympans.

Alors comme ça, on m'aurait menti ?

{ Klari } at: 6 septembre 2012 à 00:48 a dit…

Vivivi, je sais que je te "dois" une chroniquette spéciale Schumann. Bon, je boucle mes 12 violoncelles et je m'y repenche.

Pourtant, si j'en crois ce que je lis, l'Orchestre de Paris est constitué d'imposteurs avec de faux papiers, Vienne a beaucoup baissé, le Concertgebouw est la valeur consensuelle de la tiédeur, Chicago est une machine à faire du bruit et Saint-Pétersbourg joue à perce-tympans.

Ô Prince des Ténèbres, sort de cet ordi !

{ Klari } at: 6 septembre 2012 à 00:48 a dit…

ps : jouer à perce-tympas. Huhu. Moi apprécier jolie métaphore.

{ poulpiquets discrets } at: 6 septembre 2012 à 02:37 a dit…

Ô Prince des Ténèbres, sort de cet ordi !

Non, non, ce sont toutes des remarques lues, mais je crois qu'Ugolino aime bien Saint-Pétersbourg (et il n'était pas le seul modèle pour l'OP).
Je caricaturais plutôt une forme de discours connivent aux apparences de blasage, qui est quelquefois pénible.

Et puis je crois que je l'ai suffisamment taquiné, après avoir prétendu qu'il me conseillait des concerts dédiés au génie de Théodore Dubois.

Pour de vrai, il doit être gentil, parce qu'à sa place, je me serais déjà vengé. :)

{ Klari } at: 6 septembre 2012 à 08:54 a dit…

Ah bon, j'y ai cru, moi, aux recommandations 'Dubois'.

Pour de vrai, il doit être gentil, parce qu'à sa place, je me serais déjà vengé. :)
Ce n'est pas impossible du tout !

(hein Ugolino-le-Gentil-Prince-Profond-des-Ténèbres ?)

Ugolino le Profond at: 7 septembre 2012 à 02:13 a dit…

Evidemment, je n'aurais évidemment jamais mis Saint-Petersbourg dans cette liste de sinistres, il faut être sérieux quand même.

Et je confirme : le Concertgebouw, c'est affreux, même à Berlin. Ils auraient voulu me donner raison qu'ils n'auraient pas pu mieux faire.

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White