mercredi 27 juin 2012

Ronchon à Pleyel


21 Comms'
Salle Pleyel - Lundi 18 juin 2012, 20h
London Symphony Orchestra, Maria Joao Pires (piano), Bernard Haitink (direction)

Purcell, Chacony
Mozart, Concerto pour piano n°
Schubert, Symphonie n°9 'La Grande'
 ***
Des mois que je l'attendais, ce concert. Sans doute un des premiers à être cochés sur mon formulaire d'abo 2012/13. J'avais même pris soin de prendre un billet d'avion qui me permette de rentrer de Budapest à temps.

J'aurais du y rester un peu plus longtemps, tiens. La salle Pleyel, où je me sens fort bien d'habitude (après tout, j'y passe bien une soirée par semaine), m'est subitement insupportable après quelques jours passés dans une salle de concert digne de ce nom : le vacarme ambiant dans le hall où tassés les uns sur les autres, nous essayons tant bien que mal de repérer des têtes connues, le stress contagieux des ouvreurs et ouvreuses qui prient courtoisement mais fermement les bavards que nous sommes de finir fissa ces conversations et de grimper à nos balcons respectifs (mais il reste encore vingt bonnes minutes !?), l'épais rideau de toux qui vient saluer la fin du premier mouvement du concerto, les escaliers sursaturés, la foule dans le foyer, on ne s'y entend pas hurler, le bar, trop cher, de toute façon inatteignable derrière une marée d'humains.

Quelques minutes pour finaliser les derniers détails de la prochaine expédition 'Wagner-à-Budapest' (oh, nous serons six!) et je file sans demander mon reste à la pause, rêver encore un peu à une salle de concert sur le toit de laquelle on pique-niquerait pendant l'entracte.

(ps : cet accès de mauvaise humeur s'est vite résorbé. Deux jours plus tard, j'étais à peu près réacclimatée. Quand même, pique-niquer sur le toit, imaginez...)

21 Comms':

{ lutin anonyme } at: 27 juin 2012 à 21:51 a dit…

Mort aux blasés !

{ lutin anonyme II } at: 27 juin 2012 à 21:54 a dit…

La potence aux Ennemis de la Patrie !

Retournez dans votre pays bizarre où les indigènes font les malins en accentuant les premières syllabes mais ne sont même pas capables d'expectorer en musique !

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 21:55 a dit…

Poil au nez !

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 21:56 a dit…

(ps: ouais, je suis pas bien fière de mon ronchonronchon, ce n'est que passager)

(il y a mieux ailleurs, il faut le savoir,
il y a bien pire ailleurs, il faut le savoir, aussi!)

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 21:59 a dit…

Ouais, exactement ! De toute façon, si j'étais Orban à la place d'Orban, j'infligerais une amende aux orchestres non-hongrois qui osent jouer du Bartok

(à part le Philharmonia)

(zut, le "Poil au Nez" était censé se retrouver sous le "Mort aux Blasés". Il a l'air un peu idiot, tout seul, mon "Poil au nez", là)

(et les dernières syllabes, un peu, aussi)
(et puis ce sont des accents vers le bas, terriens, pas des accentounets tout mignons tout gentils, peuh !)

{ DavidLeMarrec } at: 27 juin 2012 à 22:00 a dit…

Ca me paraît tout à fait normal, lorsqu'on voit de l'exceptionnel à peu de jours d'intervalle, le très très bon paraît tiède...

(Le programme et les interprètes n'étaient pas spécialement sujets à électricité non plus...)

Et moi, j'aime les klarichroniquettes, même lorsqu'elles ronchonnent ! \o/

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 22:03 a dit…

Et à Budapest, attends, où est la touche Capslock, ah oui, voilà : IL FAISAIT BEAU, MILLE MILLIARDS DE BLATTES MAL EMPAILLEES.

(merci :-) )

{ DavidLeMarrec } at: 27 juin 2012 à 22:10 a dit…

Ce n'est pas exactement le lieu pour raconter ma vie (j'ai qu'à ouvrir un site perso, quoi), mais après des années dans la moiteur du Sud sauvage, je trouve ça chouette, le concept de l'été froid. Je suis prêt à prendre un abonnement pour dix ans.

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 22:15 a dit…

Je suis prêt à prendre un abonnement pour dix ans.
Tu as trop regardé Game of Thrones.

Bof, j'en fais par brouettées, du racontage de vie, sur ce blog, un peu plus, un peu moins, ça ne dérangera pas mes mélomanes élitistes de lecteurs, et puis, les commentaires, c'est fait, pour ça, nom d'un petit bonhomme.

Oui, donc, pour continuer sur le sujet météo, j'aime mes étés chauds et secs, mes hivers froids et secs. "sec" étant une composante non négociable. (le climat local reposant sur une alternance d'hivers doux et pluvieux, d'étés doux et humides ne me convient donc absolument pas !)

{ DavidLeMarrec } at: 27 juin 2012 à 22:24 a dit…

Tu as trop regardé Game of Thrones.

S'il y a des gens qui paient des scénaristes pour proposer des blagues pourries que je concocte gratuitement, c'est leur problème, pas le mien.

Oui, donc, pour continuer sur le sujet météo, j'aime mes étés chauds et secs, mes hivers froids et secs. "sec" étant une composante non négociable. (le climat local reposant sur une alternance d'hivers doux et pluvieux, d'étés doux et humides ne me convient donc absolument pas !)

Voilà, moi je suis un garçon fait pour la douceur. Ceux qui veulent de la sècheresse peuvent toujours prendre un aller simple pour le climat continental, il paraît qu'on y fait des Ring pas cher. Ouste !

[Tiens, j'avais jamais remarqué qu'il était possible de créer des polémiques sur les opinions politiques météorologiques. Sympa !]

{ Joël } at: 27 juin 2012 à 22:26 a dit…

IL FAISAIT BEAU, MILLE MILLIARDS DE BLATTES MAL EMPAILLEES.
Il se met à faire beau et chaud à Paris, là, quand même. Les tenues des parisiennes commencent même à rivaliser avec celles des budapestoises, question longueur, mais pas en termes de couleurs : il n'y a pas autant de rose ;-)

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 22:51 a dit…

Nananan, il fait chaud et moite, c'est pas pareil ! #Ronchonchonron

(écoute, depuis que je suis rentrée, j'en vois quand même beaucoup, de rose !)

{ Joël } at: 27 juin 2012 à 23:02 a dit…

Forcément, si tu compares le métro parisien et les trams budapestois climatisés...

{ Klari } at: 27 juin 2012 à 23:08 a dit…

Arrêtes, tu me flanques le cafard.... :-)

Andanteconanima at: 28 juin 2012 à 10:07 a dit…

Huhu, cette soirée a l'air de t'avoir tellement mise en scrogneugneu que tu en as même oblitéré le numéro du concerto de Mozart chuchoté par Maria Joao Pires !

M'enfin, j'avoue moi aussi avoir ronchonné plus que de raison ce lundi soir, surtout pendant la symphonie. Comme si le Schtroumpf à lunettes me susurrait d'un côté "Regarde l'élan motorique du premier mouvement" tandis que le Schtroumpf grognon répondait de l'autre "Moi je n'aime pas l'élan motorique". Et ainsi de suite jusqu'au finale où le Schtroumpf à lunettes a pris le dessus.

Tout ça pour dire qu'il faut exiger de M. Salle Pleyel qu'il fasse ouvrir le toit afin de permettre aux spectateurs de pique-niquer ! Très judidieuse suggestion que la tienne !

Ah mais.

{ Klari } at: 28 juin 2012 à 10:26 a dit…

Heureusement, le youpi-schtroumph a repris la place qu'il mérite le mercredi suivant (j'adore ta chroniquette du concert du mercredi, soit dit en passant).

Tout ça pour dire qu'il faut exiger de M. Salle Pleyel qu'il fasse ouvrir le toit afin de permettre aux spectateurs de pique-niquer !
N'est-ce-pas ? ;-)

{ Klari } at: 28 juin 2012 à 10:26 a dit…

"Moi je n'aime pas l'élan motorique"

Magistral !

{ bladsurb } at: 28 juin 2012 à 21:07 a dit…

Pique-niquer sur le toit de Pleyel, ce sera peut-être possible quand Pleyel aura déménagé à La Villette, si on veut croire cette photo par exemple : http://www.flickr.com/photos/philharmoniedeparis/4838177836/in/set-72157629268692158/lightbox/

{ Klari } at: 30 juin 2012 à 22:35 a dit…

Mode youpi : youpi ! On pourra pique-niquer sur le stégosaure tapi le long du parc de la Villette !

Mode ronchon : mouais, faut espérer que revêtement en alu (je crois), ne soit pas réfléchissant au point de rendre le stégosaure éblouissant les jours pique-niquable ..

{ allô Ronchon ici Bougon } at: 2 juillet 2012 à 22:14 a dit…

(Si ton antispam ne se calme pas, je fais la grève des commentaires.)

{ Klari } at: 3 juillet 2012 à 11:22 a dit…

Oups, autant pour moi, j'avais oublié d'aller regarder mon stock de commentaires spammeux ;-)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White