lundi 2 avril 2012

Planning des réjouissances d'avril


49 Comms'
Et voici le programme d'avril :
  • dimanche 1er : Il y avait un superbe programme Dvořák (Quatuor américain) - Brahms (quintette clarinette et cordes) au TCE pour lequel j'avais réservé il y a une éternité. Michel Portal n'est en effet pas un clarinettiste anodin, quant au quatuor Pavel Haas, la vidéo postée par le Poisson Rêveur l'année dernière m'avait bouleversée. Quelle énergie ! J'ai manqué le concert, ma conscience m'a ordonné d'aller répéter Bruckner avec l'orchestre - à vrai dire, je ne suis pas sûre d'avoir fait le bon choix, la 4è de Bruckner dépasse de très très loin mes maigres compétences violonistiques. (la vie, le bonheur, les emm***, les choix...)

  • lundi 2 : Semaine qui commence sur les chapeaux de roue :

    • au 104, à 18h30: le concert-manifeste de l'Orchestre National d'Ile-de-France, menacé d'une baisse de subvention conséquente. Ce concert sera dirigé par Laurent Petitgirard, le chef aux mille casquettes : chef d'orchestre-directeur musical de l'Orchestre Colonne- compositeur (mais si, Maigret)-Académie des Beaux-Arts, etc.. je renvoie au billet de Papageno . Et pourtant, des sous, il y en a.
    • Bastille, 19h30 : la Bayadère. Une étoile du Bolchoï invitée (hiii)
    • Pleyel, 20h, la délicieuse Création de Haydn, le casting est irréprochable : Sandrine Piau, le ténor Topi Lehtipuu , et le baryton (ou baryton-basse, ou basse,j'ai déjà vu les trois mentions) Johannes Weisser, inoubliable dans Cosi (hiii)
    • Bayadère ou Création ? Je n'ai toujours pas choisi (help).

  • Mercredi 4 avril : programme Haydn/Brahms avec l'Orchestre de Paris, dirigé par Paavo Järvi. J'ai hâte, le programme Haydn-Brahms de janvier par les mêmes m'a laissé un excellent souvenir. Soliste de luxe en la personne de Radu Lupu.

  • Jeudi 5 avril : Stile Antico, LE ensemble de musique ancienne sur lequel s'extasient les critiques du monde antier, chante à la Cité de la Musique. Un des concerts qui m'hystéribaubille le plus de cette saison.



  • Vendredi 6 avril : le Philharmonique de Radio-France, dirigé par un chef baroquisant, joue Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Haydn. vous remarquerez un très fort tropisme Haydn cette semaine. Il y a de quoi ravir ce Haydnophile qu'est Joël !

  • Dimanche 8 avril : Passion selon Saint-Matthieu à Pleyel par les Musiciens du Louvre-Grenoble,

  • Mercredi 11 avril : Mathias Goerne chante des Lieder orchestrés de Schubert et de Strauss. Le prix à payer (en sus de celui du billet) est du Schumann : une symphonie et une ouverture. Grnhnn.

  • [edit] Jeudi 12 avril. Craquage in-extremis pour retourner écouter Matthias Goerne (dieu) chanter Strauss

  • [edit] Vendredi 13 avril : Craquage dernière minute pour écouter Dudamel diriger Brahms 1 et 3. Il restait une place-presque-pas-chère en cat.3, il eut été dommage de la laisser inoccupée, cette plaçounette,

  • [edit]: Samedi 21 avril: Histoire de Manon dansé par Nicolas LeRiiiiiiche et Clarie-Marie Osta.

  • Quartier libre jusqu'au mercredi 25 avril : Nora Gubisch chante un programme Ravel, Berio avec l'Ensemble Intercontemporain

  • Vendredi 27 : l'Histoire de Manon, à Garnier. Une fois n'est pas coutume, l'ordishadok de l'Opéra de Paris m'a proposé une place pas chère (12€) pour un ballet, je n'ai pas su refuser.

Et une mini-revue-de-presse de saison : l'article pêché par Phillipe[s] de l'escalier :  l'Opéra de Bavière détaille sur son site son innovante stratégie anti-huées. Sinon, on a trouvé la 10è de Beethoven, hourrah !

Votre programme de mars ?

49 Comms':

{ Joël } at: 2 avril 2012 à 15:17 a dit…

Je n'irai malheureusement qu'à deux des trois concerts Haydn (j'ai renoncé à celui de mercredi), mais ma curiosité est tentée par Stile Antico.

Ugolino le Profond at: 2 avril 2012 à 15:39 a dit…

"Votre programme de mars ?"

Oh, j'aimerais bien refaire mon programme de Mars en Avril, tiens... Il n'y a rien ce mois-ci.

{ Klari } at: 2 avril 2012 à 15:40 a dit…

Fonce ! Ils se produisent très rarement en France, et ils chantent comme des dieux, à ne pas rater. Concert potentiellement

En plus, je ne serais pas étonnée que la Renaissance (musicale) te plaise.

(tu as renoncé à mercredi ?!? Radu ? Paavo (hii) ? Jojo et Jojo ? (le voila, le fil conducteur dans l'association Haydn-Brahms)

{ Klari } at: 2 avril 2012 à 15:41 a dit…

@Ugolino : "rien" ?! Viens écouter Stile Antico, alors :-)

(non, je ne pourrais pas ingurgiter à nouveau le programme de mars en avril, écouter TOUS les mois le COE trois fois, Kavakos, le Bfz, je mourrais de bonheur !)

Ugolino le Profond at: 2 avril 2012 à 15:49 a dit…

"Concert potentiellement [ ]" : entre ça et la confusion des mois, Klari a trop fait la fête ce week-end ;-).

Enfin, il vaut mieux mourir de bonheur que d'autre chose.

Après, quand je dis rien, j'ai quand même noté 12 concerts.

{ Klari } at: 2 avril 2012 à 15:54 a dit…

@Ugolino : rien ne t'échappe !

@Joël : concert potentiellement concertdemavisable :-)

"12"=rien ? Nous n'avons pas les mêmes échelles numériques! La gestion de ton agenda doit être bien compliquée les mois plus fastes.

Philippe[s] de l'Escalier at: 2 avril 2012 à 19:57 a dit…

En commun pour le moment : La St-Matthieu à Pleyel. Je serai aussi de St-Jean la veille à la Cité. Peut-être Goerne le 11.
Le 6 deuxième livre des Confessions de Rousseau par William della Rocca (théâtre en appartement : excellent. Si tu es intéressée, je te donnerai les infos pour le troisième livre)
14 Pirandello à la Colline, 21 Pina Bausch au théâtre de la Ville (hiii)
24 Rossignol de Stravinski (la fameuse mise en scène de Robert Lepage) à l'opéra de Lyon.
Peut-être une Didone de Cavalli au TCE (le 16 ?)

{ Joël } at: 3 avril 2012 à 00:08 a dit…

Jojo et Jojo ? (le voila, le fil conducteur dans l'association Haydn-Brahms)
Gné ?

{ Klari } at: 3 avril 2012 à 00:30 a dit…

@Philippe[s] : je vois que toi aussi, tu as empilé quasi toutes les sorties du mois sur la première quinzaine ;-) ?

(Volontiers)
(sinon, un café avant la St-Matthieu ?)

@Joël : euh. Joseph et Johannes. Je t'accorde que ce n'est pas ma meilleure blague.

Hugo at: 3 avril 2012 à 00:43 a dit…

En commun : mercredi 4 à Pleyel, mercredi 11 à Pleyel, et vendredi 27 à Garnier. Youpi !

Et pour le détail : http://goo.gl/FzFpi

{ Overbooked dwarfs } at: 3 avril 2012 à 01:18 a dit…

Voyons, que j'essaye à mon tour...

Programme d'avril (parmi des tas d'autres possibilités qui se concrétiseront peut-être) :

=> Le 10, Récital Gens / Rousset (raretés de l'opéra français XIXe). Le plus beau concert de la saison ?
=> Le 11, classe d'accompagnement de lied au CNSM.
=> Le 12, Wagner-Debussy-Nietzsche-Bizet-Schönberg au Musée d'Orsay.
=> Le 18, Lili Boulanger par Yann Beuron (le plus beau concert de la saison ?).

Peut-être, le 19, la Septième de Bruckner par Barenboim si je n'ai rien de mieux à faire, et côté hors sujet The Suit de Peter Brook (Bouffes du Nord).

C'est déjà sensiblement plus que mon rythme de confort... Vous êtes terriblement endurants. Très dur d'aller régulièrement au concert sans en banaliser le plaisir.

{ Cabinet de glottologie 24/24 } at: 3 avril 2012 à 01:21 a dit…

Ah oui, au passage, à propos de Weisser : sa voix, c'est celle d'un baryton clair (lyrique, voire lyrique léger). Mais comme il chante ici la partie de basse, on marque traditionnellement "basse" sur les notices, puisque c'est en quelque sorte le nom du rôle.

Et baryton-basse, ça s'explique par l'intervention de quelqu'un de choqué par la mention de basse mais qui n'est pas allé au bout de sa logique. :)

{ Joël } at: 3 avril 2012 à 01:29 a dit…

The Suit de Peter Brook
Tiens, moi aussi. Je vais à la première ce mardi.
(À propos de Weisser, il était qualifié de « baryton » sur le programme de ce soir. Il a quand même de beaux graves !)

{ Klari } at: 3 avril 2012 à 01:36 a dit…

@Hugo : ohhhh, tu as pris le Repin-OCP. je le veux aussi. Je serai forte, je n'achète PLUS de billets pour cette saison. Tu nous fais un débrief écrit ?

@Musical leprechauns : on voit que tu épluches minutieusement les *coins* des programmes. J'imagine que tu as de bons outils de veille, car ce genre de chose ne se trouve pas dans Cadences ( qui est ma source principale, pour l'instant).

C'est déjà sensiblement plus que mon rythme de confort... Vous êtes terriblement endurants. Très dur d'aller régulièrement au concert sans en banaliser le plaisir.
Oui. Ceci dit, je n'écoute quasi-pas de musique en dehors des concerts, ce qui n'est pas ton cas, je crois ! (comptons-nous les heures passées au concert ou les heures passées à écouter de la musique ?)

Mais je réduis un peu la cadence l'année prochaine pour préserver le plaisir, renforcer l'aspect "petite-fête" à chaque fois. Pour reprendre le slogan de l'Orchestre des Fêtards de Bucarest-c'est-où-déjà ?

@Cabinet de Glottologie 24/24 : merci pour votre diagnostic si rapide, docteur !

@Joël : Hep, je l'ai vu en premier ! Il a de beaux tout court, pas que les graves. Il est beau tout court.
Aaaaaah, Guglielmôôôô (s'évente frénétiquement le visage)

{ mimylasouris } at: 3 avril 2012 à 14:22 a dit…

On va se croiser : je contrôlerai le degré d'idolâtrie de Palpatine le jeudi 12, et me ferai raconter l'Histoire de Manon le lundi 23.
Autrement, comme Philippe de l'escalier, je serai au théâtre de la Ville le samedi 21 pour Pina Bausch. Et le 26, c'est Mozart !

Philippe[s] de l'escalier at: 3 avril 2012 à 15:39 a dit…

(oui oui (pour le café))

{ Klari } at: 3 avril 2012 à 15:57 a dit…

@Mimy : en effet. Mai sera sûrement plus propice à de petits coucoux enjoués.

Le Mozart de l'Orchestre de paris ! J'ai songé à me laisser tenter, elles sont si belles, ces symphonies, mais je ne le sens pas trop, C. Eschenbach, dans Mozart. Mais peu importe, tu as sûrement te régaler, la beauté du concert est essentiellement dans l'oreille de l'auditeur, après tout !

Tu sais que nos parisorchestraux préférés donnent un programme de musique de chambre Mozart particulièrement alléchant sur un we début mai, avec Menahem Pressler au piano ? On y sera, Joël et moi :-)

@Philippe[s] : choco chaud au Beaucour, à l'heure de ton choix : 15h? 15h10 ? A dimanche !

Philippe[s] de l'Escalier at: 3 avril 2012 à 19:11 a dit…

15h au Beaucour, ça marche

{ mimylasouris } at: 4 avril 2012 à 09:47 a dit…

Petits coucoux enjoués par blog interposés ou autour d'un plateau de fromage ?
Pour ce qui est de Mozart, quand je l'ai vu au programme de l'Orchestre de Paris, j'ai foncé sans me poser de question. Regarder le chef, c'est déjà un niveau supérieur. D'abord, on choisit sur le nom du compositeur, puis sur celui de l'orchestre et du soliste, et enfin sur le chef. Je migre progressivement du premier au deuxième stade... Le chef, je n'y suis pas encore (cela me fait penser que j'avais l'impression d'être un imposteur bienveillant le soir des adieux de C. Eschenbach, comme un invité qui prendrait congé aussitôt après "ravie de vous rencontrer").
Et pour les concerts du week-end, justement c'est le week-end... ma soutenance de projet est début juin, alors j'hésite encore.

{ Klari } at: 4 avril 2012 à 10:49 a dit…

Petits coucoux enjoués autour d'un plateau de fromage ?
Si tu me prends par les sentiments ...

D'abord, on choisit sur le nom du compositeur, puis sur celui de l'orchestre et du soliste, et enfin sur le chef. Je migre progressivement du premier au deuxième stade
je t'avoue avec un brin de honte que j'ai fait exactement l'inverse.
Stade 1 : ooooh le super pianiste/violoniste super connu
Stade 2: iiiiih le super chef etc...
Stade 3 : oooooh la belle oeuvre

Je me suis beaucoup fait engueuler à ce sujet à la maison "mais tu es snob ! ce ne sont pas les *gens* qui jouent qui priment, mais les oeuvres, c'est très vilain "
mais d'une, je ne connaissais pas d'oeuvres, je me raccrochais à la branche que j'avais : celle des interprètes.

de deux, il y a certains interprètes qui m'ont désillé les oreilles sur certaines oeuvres, alors que d'autres y ont échoué : toujours été réfractaire à Ravel et Berlioz jusqu'à ce que j'écoute l'Orchestre de Philadelphie, au concerto n°2 pr piano et orch de Bartok jusqu'à ce que le Budapest Festival vienne le jouer à Paris, de la plupart des concertos de violon jusqu'à ce que le Grand Grec Chocolaté et/ou Gentil-Prof me les jouent, etc... (ce qui me permettait de répliquer "oui, mais machin, il me fera apprécier les oeuvres X Y que je ne connais pas".

De toute façon, on avance comme on veut, comme on peut, par où on veut, il n'y a pas d'itinéraire idéal. En ce moment, je choisis un peu au pif, puisque je choisis mes concerts sur des raisons X, et qu'ils me plaisent pour des raisons Z...

l'impression d'être un imposteur bienveillant
Tiens, mon état d'esprit lors de l'anniv de Bernard Haitink ! merci d'avoir trouvé les mots :-)

Et pour les concerts du week-end, justement c'est le week-end... ma soutenance de projet est début juin, alors j'hésite encore.
Ah oui, mais Mozart booste les neurones, parait-il. Tu regagnes le temps perdu au concert en travaillant 5 fois plus vite avec tes neurones mozartodopés ;-)

Hugo at: 4 avril 2012 à 12:12 a dit…

Moi j'en suis encore au Stade 0 : Waoow, cette pianiste/violoniste est sacrément mignonne !

Yujaaa ♥ Hilaryyy ♥ (et quelques centaines d'autres)

{ Klari } at: 4 avril 2012 à 12:20 a dit…

C'est un stade qui dure éternellement !

Leo ♥♥♥
Niko (-laï; - laus*)♥♥♥

*le charme discret de l'octogénaire sans âge

{ mimylasouris } at: 4 avril 2012 à 12:39 a dit…

On se raccroche à ce qu'on connaît, c'est exactement ça. Pour moi, ce sont les compositeurs, non pas les compositeurs de telle ou telle oeuvre (oulah, du détail, n'en espérez pas tant !) mais les compositeurs-étiquettes, genre Janacek curieusement poétique, Haydn qui sautille, Bach qui fait entendre jusqu'au silence, Beethoven sort la grosse Bertha, Sibelius se perd dans des montagnes de sapins... bref du cliché qui me donne une vague idée de l'univers dans lequel je vais atterrir.
Je trouve ça chouette d'entrer dans une œuvre par un interprète qu'on aime particulièrement. C'est plus humain, comme de suivre un ami qui ne se trompe jamais sur nos goûts lorsqu'il nous donne un conseil de lecture ou de film à voir... tout le contraire du snob !
Et le stade 0, c'est l'enthousiasme primaire, ça marche toujours (dites Audric Bezard pour voir un peu) et je ne vois pas pourquoi on s'en priverait (d'ailleurs, je dois dire que ça manque de jeune musicien sur qui baver à l'orchestre de Paris).
(Tu crois que je ne risque pas un test anti-dopage Mozart ?)

{ Joël } at: 4 avril 2012 à 13:04 a dit…

Jusqu'à il y a 3-4 ans, je choisissais presqu'uniquement en fonction des œuvres, mais je n'étais pas au stade 3, plutôt au stade 0/-1 : je récoute le peu d'œuvres et compositeurs que je connais déjà. Tous les ans ou presque, j'allais écouter une Messe en si, une Passion de Bach, un Oratorio de Noël, les Variations Goldberg (bon, ok, c'est encore vrai, mais je vais aussi écouter autre chose !).
Une des premières fois que j'ai eu la folle idée d'aller écouter des œuvres que je ne connaissais pas (trop), c'était pour Les Planètes de Holst couplées avec Les Nuits d'été (avec la Grande Anna Caterina). Après, je me suis mis à l'opéra, puis à la Salle Pleyel, et là j'étais définitivement fichu.
Le Stade Ultime 4 (oh la belle œuvre, avec *l'orchestre*, le *chef* et le *soliste* qui-vont-bien [genre le Bfz dans le concerto pour piano #2 de Bartók]), cela devrait être réservé aux directeurs de salles de spectacle : ainsi, ils en feraient profiter plus de monde...

Ugolino le Profond at: 4 avril 2012 à 14:20 a dit…

"Je me suis beaucoup fait engueuler à ce sujet à la maison "mais tu es snob ! ce ne sont pas les *gens* qui jouent qui priment, mais les oeuvres, c'est très vilain "
mais d'une, je ne connaissais pas d'oeuvres, je me raccrochais à la branche que j'avais : celle des interprètes."

Si ca peut te rassurer, mon ami-qui-a-décidé-de-voir-tous-les-concerts-de-la-saison (aux dernières nouvelles il en était à 110 ou 120) ne choisit les concerts que sur les noms des interprètes, et ne sait généralement pas quelles oeuvres il va entendre avant que la musique commence. Ceci dit, c'est peut être la preuve que tu es effectivement snob.

Moi je dois en être au stade 12 (comme les AA), qui mélange tous les autres, y compris "aller voir des interprètes inconnus qui jouent des oeuvres inconnues" (étape 6), "aller voir des interprètes ouzbèques qui jouent des oeuvres contemporaines de compositeurs lituanio-arméniens" (étape 8) et "aller voir des concerts que l'on sait mauvais à priori pour pouvoir en dire du mal" (étape 11, dite du sinistre masochiste).

Mozart par Eschenbach et l'OP, c'est du stade 11 de compétition.

{ Klari } at: 4 avril 2012 à 15:02 a dit…

OJanacek curieusement poétique, Haydn qui sautille, Bach qui fait entendre jusqu'au silence
Oh oui :-)

Beethoven sort la grosse Bertha
Oh non, pas que ! essaie le Beethoven d'Harnoncourt, tu y entendras aussi un Beethoven farceur, avec un délicieux humour pince-sans-rire ! (mon préféré)

Sibelius se perd dans des montagnes de sapins...
Oui, j'ai moi aussi des envies irrésistibles de chausser mes skis de fond et aller me balader en forêt après une symphonie de Sibelius. Le scrouitch scrouitch des skis sur la neige, les clapotis du petit ruisseau qui se fraie un chemin entre deux congères rebondies.
Bon, bref.

cliché qui me donne une vague idée de l'univers dans lequel je vais atterrir.
pas si vague que ça ;-)

(d'ailleurs, je dois dire que ça manque de jeune musicien sur qui baver à l'orchestre de Paris)
Quoi ?! Bon, il faut qu'on aille une fois ensemble au concert à l'arrière-scène, je te dresserai une liste.
Non mais.

(Tu crois que je ne risque pas un test anti-dopage Mozart ?)
Je crois que ce test est encore à élaborer. Je ne passerai certainement pas ce test. Il nous est arrivé, avec l'Escogriffe, de chantonner la 40è : je chantonne les digidougoudigidougou d'alto, il chantonne la partie de violon tigada, tigada vouip !
Tu vois, c'est foutu. Mais ce n'est pas bien grave..

{ Klari } at: 4 avril 2012 à 15:03 a dit…

je chantonne les digidougoudigidougou d'alto, il chantonne la partie de violon tigada

(lien pas passé la première fois..

{ mimylasouris } at: 4 avril 2012 à 17:48 a dit…

C'est vrai qu'il y a le hérisson et le violoniste aux yeux de glacier laser... mais ils sont plus dans la quarantaine que la trentaine. Anyway, ce n'est pas bien grave, je préfère baver sur leur enthousiasme.

{ Le secret des lutins de la forêt qui chante } at: 4 avril 2012 à 19:53 a dit…

on voit que tu épluches minutieusement les *coins* des programmes. J'imagine que tu as de bons outils de veille, car ce genre de chose ne se trouve pas dans Cadences ( qui est ma source principale, pour l'instant).
A partir du moment où on veut du nouveau, et éventuellement du nouveau sur des secteurs précis, il faut bien se tenir informé.

Mon outil de veille, c'est tout simplement le sacrifice de mon temps : épluchage systématique des programmes de toutes les salles susceptibles de m'intéresser. Plus quelques observations en cours de saison (sites des Conservatoires, des églises, annonces de recrutement, forums, artistes...).

En termes d'outil de veille automatique, même s'il n'est pas exhaustif, c'est http://www.musique-maestro.com qui est le plus impressionnant (bien plus que Cadences, à coupler éventuellement avec le programme annuel de Concertonet.com). Si on veut hors de Paris, il y a http://www.concertclassic.com , mais les concerts de banlieue, proche ou lointaine restent assez anarchiquement recensés, où que ce soit.


Oui. Ceci dit, je n'écoute quasi-pas de musique en dehors des concerts, ce qui n'est pas ton cas, je crois ! (comptons-nous les heures passées au concert ou les heures passées à écouter de la musique ?)
Vu comme ça... :) Il n'empêche que la musique en concert ne s'appréhende pas du tout pareil. Et même si je trouve la musique en boîte plus intéressante (elle permet la réécoute, tout simplement...), les deux sont tellement différents que je peine à m'éloigner du concert.


il y a certains interprètes qui m'ont désillé les oreilles sur certaines oeuvres,
Les plus persifleurs d'entre nous en infèreront peut-être la raison de certaines divergences de goût. Il est un fait que tu sembles avoir une constitution un peu spécifique : http://cnrtl.fr/definition/dessiller . :)


Sinon, une remarque de Mimy qui m'amuse en touchant juste :
Bach qui fait entendre jusqu'au silence,
Parce qu'effectivement, un silence dans la musique de Bach, c'est quasiment un événement... Suivant comment on le joue, ce peut être terriblement étouffant pour cette raison.

zvezdo at: 4 avril 2012 à 22:11 a dit…

Je viens de prendre une place pour Passion/ résurrection demain (en espérant qu'ils n'annuleront pas la résurrection, sinon on est bons pour des antidépresseurs ...)

{ Joël } at: 4 avril 2012 à 23:06 a dit…

J'en ai une aussi !

{ Klari } at: 5 avril 2012 à 00:18 a dit…

@Joël (mais le commentaire d'avant)
Le Stade Ultime 4 (oh la belle œuvre, avec *l'orchestre*, le *chef* et le *soliste* qui-vont-bien [genre le Bfz dans le concerto pour piano #2 de Bartók]), cela devrait être réservé aux directeurs de salles de spectacle : ainsi, ils en feraient profiter plus de monde...
Ah oui, mais il ne faut pas abuser de ces concerts Ultimes Quatre Etoiles, sinon, on ne saurait plus les apprécier ? Aurais-tu autant apprécié le concerto pour piano de Bartok si on ne l'avait pas entendu malmené quelques temps auparavant, hein ?

@Ugolino :
mon ami-qui-a-décidé-de-voir-tous-les-concerts-de-la-saison (aux dernières nouvelles il en était à 110 ou 120
Oh.
Punaise.

Génial, ton système d'étapes. j'ai mis un orteil dans l'étape 8 (le quatuor finlandais qui vient jouer du Sibelius à la Cité l'année prochaine). Manifestement, on peut toujours devenir un peu plus zinzin, quand on est fada de musique.

L'étape 11 est nécessaire pour apprécier à sa juste valeur les concerts que Joël appelle les concerts Catégorie 4 Stade Ultime, mais je préfère tomber dessus par hasard que délibérément les choisir ;-)

@Mimy (post-scriptum) : Mozart par Eschenbach et l'OP, c'est du stade 11 de compétition.
Pa sde panique, hein, tu aimeras peut-être beaucoup ce concert (c'est tout le mal que je te souhaites)
Dans ton cas, c'est comme si tu allais écouter un concert 100% Beethoven (un jour, tu m'expliqueras pourquoi tu n'aimes pas Beethoven, ça m'étonne)

le hérisson et le violoniste aux yeux de glacier laser c'est malin, je ne vois pas du tout qui ça peut bien être.
Bah.

{ Klari } at: 5 avril 2012 à 00:28 a dit…

@Lutins de la forêt :
En termes d'outil de veille automatique, même s'il n'est pas exhaustif, c'est http://www.musique-maestro.com qui est le plus impressionnant (bien plus que Cadences, à coupler éventuellement avec le programme annuel de Concertonet.com)
Ah oui, super tuyau ! J'ai découvert, grâce à Andante Con Anima, le très rigolo site Bachtrack, mais je ne connaissais pas Musique Maestro.
Je note.

(puis le hasard, aussi. on m'a récemment parlé du Trio La Longtaine, et bim, qu'apprends-je, ils ont une très jolie saison dans une fermette vers Fontainebleau qui me tend les bras)

la musique en concert (..) la musique en boîte (...)les deux sont tellement différents
Oui. Autre chose dans mon cas : j'ai tendance à trop "imprimer" une version enregistrée d'une oeuvre dès que je l'écoute plusieurs fois. Ce qui me gâche un peu l'écoute "en vrai" de cette même oeuvre avec des interprètes différents.
Puis je n'ai pas le temps d'écouter des disques si je veux bouquiner, dormir, écrire des chroniquettes à la maison. Je pourrais p-ê en écouter en repassant, mais je tiens suffisamment à mes fringues pour ne pas souhaiter les consteller de trous triangulaires.

désillé les oreilles
C'était quand même préférable à "déboucher les oreilles" ou "décrasser les oreilles" ou "décérumener les oreilles", non ?
Une langue est faite pour être malmenée (aussi)


Sinon, une remarque de Mimy qui m'amuse en touchant juste :
Bach qui fait entendre jusqu'au silence,

Tout à fait. Mimy prétendra en public ne pas être mélomane, ne rien y connaître (peuh!), mais elle a des intuitions phénoménales, qu'elle réussit de plus à mettre en mots. Im-pres-sion-nant.

@Zvezdo et Joël : youhou, yihou ! Pot au Café de la Musique avant ?
Qu'est ce qu'on va se régaler ! (au concert aussi)

{ Joël } at: 5 avril 2012 à 12:29 a dit…

@Zvezdo et Joël : youhou, yihou ! Pot au Café de la Musique avant ?
Vers 19h20 ?

{ Klari } at: 5 avril 2012 à 12:31 a dit…

Oki pour moi.

Philippe[s] de l'escalier at: 5 avril 2012 à 17:29 a dit…

Stile antico, ça a l'air drôlement bien ! (mais peut pas)

{ mimylasouris } at: 5 avril 2012 à 18:43 a dit…

Un concert Mozart 100 % Beethoven ? O_o
C'est sûrement parce que je n'en ai pas assez entendu / pas par le bon orchestre / pas au bon endroit dans la salle d'un point de vue acoustique (pas besoin de me dessiller sur la non-pertinence de cette formulation, ni sur l'impertinence de cette parenthèse), mais le fait est que je n'entends pas Beethoven. Une symphonie de Beethoven, c'est comme un gros orage : j'aime bien regarder les éclairs à la fenêtre quelques instants, puis je vais me coucher et je dors d'autant plus tranquillement que ça souffle fort dehors.
Ce trop de bruit est sûrement aussi ridicule que le trop de notes, mais rien à faire, Arvo Pärt me réveille quand Beethoven m'endort. Il faudrait peut-être que je fasse appel à ma fibre hugolienne, qu'éclatent les formules fracassantes et les rythmes ternaires lourdement scandés (n'empêche que le meilleur moment des Misérables, c'est lorsque Valjean et Cosette trouvent refuge au couvent).
Disons que pour le moment que, si je ne peux pas dire que je n'aime pas, je ne peux pas non plus dire que j'aime vraiment. Cela viendra peut-être. Tout comme le sentiment de légitimité à parler de musique.

{ Klari } at: 6 avril 2012 à 10:35 a dit…

Cela viendra peut-être. Peut-être, en effet, ou jamais. Dans la vraie vie, aussi, il y a des personnalités avec lesquelles le contact ne passe jamais, malgré des efforts bienveillants de chaque côté, et ce n'est pas si grave.

Ou alors, il passe des années plus tard.

J'aime beaucoup ta métaphore orageuse. Sentiment similaire chez moi pour ce bon vieux Schumann - plutôt l'impression de regarder un forcené se taper la tête contre les murs dans une cellule d'hopital psychiatrique, ceci dit.

{ Joël } at: 6 avril 2012 à 13:31 a dit…

Pour le cas Schumann, je viens de lire un roman autour de ce compositeur, cf. Nos vies désaccordées (la folie y a une certaine part, effectivement...)

{ Klari } at: 7 avril 2012 à 12:34 a dit…

"une lettre d'un infirmier en hôpital psychiatrique dans les Hautes-Pyrénées. Une de ses patientes écoute en boucle ses enregistrements de la musique de Schumann..."

Gargl. C'est un roman d'horreur ? :-)

{ Pink Lady } at: 7 avril 2012 à 16:19 a dit…

Aïeuh Manon le 27 avril [!]catastrophe[/!]. Remets illico cette place en vente sur ZePass et prends-en une pour toute autre date à l'exception des 3 et 7 mai (de préférence le 21, 24 avril, 10 ou 13 mai). Manon c'est THE ballet, à ne surtout pas gâcher avec une distribution à contre-emploi total...

{ Klari } at: 7 avril 2012 à 19:38 a dit…

Mais je ne sais même pas qui sont les malheureux qui dansent ce jour-là ! Je ne vais quand même pas leur faire un procès d'intention avant même de les avoir vus ?

Puis sinon, je n'ai plus le droit de prendre des places pour des spectacles de cette saison :-( #BudgetExplosé #Saison201213NeSeFinanceraPasTouteSeule

{ Pink Lady } at: 12 avril 2012 à 19:16 a dit…

(Désolée je viens seulement de voir ton commentaire !)

Ce sera Agnès Letestu et Florian Magnenet. Ce n'est qu'un conseil (j'ai vu ce ballet 10x de suite l'an dernier, et je connais assez bien les danseurs de l'ONP), après tout à 12€ en effet tu n'y perds pas trop, et la musique est jolie alors tu devrais quand même passer une soirée sympa.

J'aime aussi l'originalité mais il y a des limites (d'ailleurs on ne verrait pas de telles absurdités ailleurs qu'à l'ONP), surtout quand on n'a que l'embarras du choix avec d'autres distribs magnifiques (pour info il reste des places à 9€ au guichet pour toutes les dates...)

{ Klari } at: 13 avril 2012 à 15:27 a dit…

Il n'y a pas de quoi être désolée, il n'y a pas de délai de réponse imposé :-)

Joël R. s'et occupé de mon cas entre temps, et m'a procuré une placounette - très bien, même si bon marché - pour la représentation du 21 avril !

(même si je n'ai plus le droit de prendre des billets pour cette saison (soupir))

{ Pink Lady } at: 13 avril 2012 à 18:35 a dit…

Ah ! Excellent choix ;-)

Tu ne résisteras pas à une petite Fille Mal Gardée tout de même ? (sur la fin de la série, tu prends une place à 9€, et la moitié de l'orchestre est vide...)

{ Joël } at: 13 avril 2012 à 19:16 a dit…

Pink Lady : Tu ne résisteras pas à une petite Fille Mal Gardée tout de même ?
Quand c'est moi qui lui en parle, pour le moment, elle résiste... On va voir si tu arrives à faire mieux !

{ Klari } at: 13 avril 2012 à 23:53 a dit…

"Tu ne résisteras pas à une petite Fille Mal Gardée tout de même ? "

Mmmmm, si ! Il faut en garder pour les années suivantes :-) Entre l'Oneguine de McKie et ma Bayadère au 10è rang, j'ai eu mon quota d'émotions balletiques pour la saison. Ca te parait peut-être frugal, mais je suis mélomane, hein, pas balletomane de blogofession, hein ;-)

"Quand c'est moi qui lui en parle, pour le moment, elle résiste..."
Ne joue pas le martyre, sans toi, je n'aurais été voir ni Xavier Philliiiiips aux Bouffes du Nord, ni McKie. Je ne peux pas accepter toutes tes propositions indécentes, c'est tout ! ;-p

{ Klari } at: 23 avril 2012 à 18:02 a dit…

@Pink Lady :
"Aïeuh Manon le 27 avril [!]catastrophe[/!]"
tu vois, l'Opéra t'obéit au doigt et à l'oeil, puisqu'ils auraient changé la distribution du 27 au soir :-)

{ Pink Lady } at: 23 avril 2012 à 18:16 a dit…

Ah oui, elle en devient tout de suite beaucoup plus attrayante ;-) Ça ne m'étonnerait guère qu'ils changent aussi celles des 3 et 7 mai du coup...

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White