mercredi 23 novembre 2011

Vrac


9 Comms'
L'insultotron

Grand moment de n'importe quoi la semaine dernière, pendant un concert du London Philharmonic. Au beau milieu du concert, un pékin frustré s'est mis à glapir son insatisfaction "c'est nul ! c'est trop lent ! .." avant de faire un départ fracassant.

Suite à un billet sur le blog Slipped Disc, ce sinistre sire, pour peu que vous postiez un commentaire pour signaler, que, peut-être, attendre la fin du concert pour s'énerver, ou éviter de gâcher le concert pour les autres spectateurs eut été courtois, et bam! l'insultotron frappe. Vous serez traité de "musically illiterate" "stone-deaf", il vous reprochera une 'snobby-elitist attitude', puis il vous intimera l'ordre de 'get some musical education'.

"Why are the Royal Festival Hall audience so musically retarded and backward I wonder". Conclut-il, en toute simplicité.

(les mélomanes ne sont pas des bisounours, ne vous fiez pas aux apparences)

La légende Lara St-John

Je découvre avec une stupéfaction mêlée d'admiration Lara St-John, improbable violoniste professionnelle canadienne. Très attachante blogueuse, qui s'est illustrée avec un billet édifiant et rigolo sur "Comment prendre l'avion avec un violon" (privilégiez les doudounes, ne tournez JAMAIS le dos au personnel d'aéroport).

Violoniste surprenante, à qui on doit le pire cataclysme musical depuis la Symphonie de Hans Rott, avec ce concerto pour violon de Tchaïkovsky, hoquetant et brinqueballant à souhait (si le sel de la plaisanterie vous échappe, écoutez le en alternance avec celui-ci, il finira par faire son effet, je vous le garantis).

Peut-être préférerez-vous son terrifiant vibrato et ses glissouillis improbables sur Vivaldi ? Ou son enregistrement d'un concerto de Bach, avec baignoire, air-violin et lancers de violons.

Locomotives et crocodiles

Et maintenant, une vidéo qui fait du bien : Harnoncourt en répétition avec le Chamber Orchestra of Europe (hiiii). Ou comment faire répéter une 5è de Beethoven, avec toutes les métaphores adéquates - pour obtenir un bon gros accent : "vous soulevez une locomotive, et blam ! vous la balancez par terre!". Pour les crocodiles et les petits nains terrifiants avec leurs grandes dents, je vous laisse découvrir vous-même.

9 Comms':

{ mimylasouris } at: 23 novembre 2011 à 18:13 a dit…

Évidemment que les mélomanes ne sont pas des bisounours : ce sont des Garfield et des tortues ninja.

Hâte d'écouter tout ça ! (au boulot, je n'ose pas trop)

{ Klari } at: 23 novembre 2011 à 18:18 a dit…

En effet, elles méritent d'être écoutées correctement, ces vidéos.

(tes dernières impressions tchaikovskiennes datant de Kavakos, tu risque de ne pas survivre à l'interprétation st-johnienne. Attention au choc, mets ta ceinture de sécurité !)

Anonyme at: 23 novembre 2011 à 21:20 a dit…

Ai été voir la controverse sur le départ en plein concert.
Pas décevant; le gars est probablement juste un provocateur, tout joyeux de l'indignation déclenchée.
Pour la forme, j'ai manifesté ma désapprobation pour cette méthode, mais je pense que ça fait surtout tourner sa roue, dans le sens qu'il souhaite ...

Heureusement que le public de la danse est plus tolérant !!!

A +,

PH

Anonyme at: 24 novembre 2011 à 01:09 a dit…

J'ai franchement rigolé en lisant la partie sur Lara St-John.
Bon, c'est pas de se moquer, mais sa vidéo de Bach, franchement, je ne sais pas ce qui me fait le plus rire. Merci, cher klariscope, de cette découverte!!!

{ Klari } at: 24 novembre 2011 à 11:51 a dit…

@Anonyme n°1 : J'ai lu ton commentaire chez Slipped Disc. C'est évident que faire pipi dans l'assiette des clients d'un restaurant dont le cuisinier est consternant est LA méthode ultime pour faire part de sa déception (en plus, tu fais preuve de civisme en empêchant les clients de manger un repas qu'ils vont forcément trouver dégoûtant, puisque, toi, Ô Juge Suprême Gastronimico-violinistique, tu l'as jugé immangeable). Évidemment, il faut être prêt à quitter précipitamment la ville de ce restaurant, à moins que tu ne souhaites finir sur un rail, enplumé et engoudronné.
Et moi qui croyais naïvement que le bouche-à-oreille était le meilleur moyen de descendre/promouvoir un restaurant... :-(

(Je crois qu'il est très content en effet, d'avoir à disposition tant d'heureux imbéciles à injurier - Noël avant l'heure pour liu)

@Anonyme n°2 : c'est très mal en effet de se moquer, d'autant plus que Lara St-John m'est très sympathique, même si elle est irrémédiablement fâchée avec Tchaikovsky, Vivaldi et Bach (au moins). Pour me racheter une conscience, je n'exclus pas d'aller l'écouter, si un jour elle joue dans le coin.

{ Joël } at: 24 novembre 2011 à 14:25 a dit…

Elle passe en France en février 2012 http://www.philharmonique-strasbourg.com/fevrier.php mais le concert est réservé aux groupes de >= 10 (?) et puis c'est à Strasbourg...

{ klari } at: 24 novembre 2011 à 14:53 a dit…

Céleste ciel, elle fait même une tournée aux Etats-Unis avec Marie-Pierre Langlamet (harpiste du ❤❤Philharmonique de Berlin❤❤). Manifestement, quelque chose m'échappe.

(Probablement joue-t'elle dix mille fois mieux 'en vrai' que sur les vidéos que nous avons regardées)

{ mimylasouris } at: 26 novembre 2011 à 14:50 a dit…

Outch, le Tchaïkovsky décoiffe ! Le Vivaldi me fait un peu moins l'effet Kiss Cool, sûrement parce que l'hiver sur lequel j'ai monté une petite chorégraphie était orchestré par Biondi (http://www.ey-films.fr/eleganza/videofaitdiv480.htm). Quant au clip sur Bach, fallait y penser ; les archets qui se rejoignent entre les gratte-ciel sont du plus bel effet.
Sinon, j'adorerais qu'Harnoncourt anime un nouveau Fantasia. Après les hippopotames, les éléphants qui traînent sur vos pieds... (et la sonnerie de portable au piccolo !!)

{ Klari } at: 29 novembre 2011 à 16:17 a dit…

je pense qu'on a tous entendu des Vivaldi à toutes les sauces, le choc est ainsi amoindri (on a même Vivaldi avec choré intégrée, moins aboutie, certes, que la vôtre - Gentil-Prf m'étranglerait avec une corde à violon si je te disais qu'il figure sur la video, chhhhuuuut)

Je trouve déjà sidérant de voir de parfaites inconnues monter des pointes ou faire des bonds de cabri hypersouples, alors quand il s'agit de quelqu'un que je connais, ça dépasse mon entendement ! (très élégante sur scène, cette longue silhouette fine !)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White