jeudi 29 septembre 2011

Planning-planning octobre-octobre 2011


0 Comms'
Mois d'octobre monstrueux (le reste de l'année 2011-12 sera bien plus pépère) chargé mais gourmand et luxueux. Sous le signe du doublon (deux 5è de Beethoven, deux Abbado, deux Kavakos !!), quand ce n'est pas le triplon (trois concerts avec le Gewandhausorchester Leipzig). Strictement aucun de ces concerts n'était dispensable, impossible d'opérer un arbitrage. Ce sera également le mois où j'aurai le privilège de réaliser plusieurs fantasmes musicalo-théâtreux. Hourrah !
Ainsi :

  • Début des réjouissances le dimanche 2 octobre, 10h45 à la Salle Pleyel : Concert-éveil de l'orchestre Colonne, sur un très joli programme Debussy - La mer, Nocturnes. Se lever aux aurores un dimanche pour aller au concert ne m'enchante guère, mais Djac altosolise et Gentil-Prof premiervioloncosolise, je crois (concert-youpi)

  • Quelques jours de répit avant le premier raout des wagnéreux, j'ai nommé la Mini-Tétralogie de Wagner à la Cité de la Musique, ce sera mon tout premier Ring en entier !
    • Vendredi 7 octobre : Mini-Or du Rhin
    • Samedi 8 octobre, matin : Conférences
    • Samedi 8 octobre, 14 h: la Walkyrie
    • Samedi 8 octobre, 20h : Siegfried (il n'y aura probablement pas les 8 harpes si chères à Zvezdo)
    • Dimanche 9 octobre, matin : Conférences et tables rondes
    • Dimanche 9 octobre, 16h30 : Crépuscule des Dieux

  • Oui, mais attention, au même moment, à Pleyel, Maurizio Pollini joue Beethoven ! Pollini joue Beethoven. Pollini ou le Crépuscule devra finir dans la catégorie "Regrets", mais lequel ?

  • Lundi 10 octobre au Southbank Centre à Londres : Claudio Abbado et l'Orchestre du Festival de Lucerne jouent Bruckner. Certes, ce concert est également donné à Pleyel quelques jours plus tôt, mais il y a un os : les places (hors catégorie 5, hein) s'échelonnent de 75€ à 190€ à Pleyel, de 24£ à 70£ au Southbank Centre. Comme je refuse catégoriquement de cautionner une tarification pareille (190€ ?!?), je boycotte le concert parisien. Mais je voulais voirécouter Abbado diriger, ne serait-ce qu'une fois dans ma vie. En réservant les billets en mars dernier, le train en juillet, il me revient moins cher (avec un minuscule soupçon de mauvaise foi) de payer hébergement+transport+billet londonien que de rester les écouter à Paris. D'une pierre trois coups, je pourrai ainsi voir......

  • ... Ralph Fiennes dans la Tempête de Shakespeare ! Shakespeare ! la Tempête ! Ralph Fiennes ! Au Theatre Royal Haymarket le mardi 11 octobre à 14h30 (spectacle-fantasme). Après quoi, je traverserai au pas de course la Tamise pour retourner écouter ...

  • Abbado et le Lucerne Festival Orchestra (mardi 12 octobre, 19h30). Premier doublon du mois, donc, un peu aussi pour me venger des larmes que j'ai versées quand j'ai, plusieurs fois ces dernières années, je crois, lu l'e-mail fatique "nous sommes au regret de vous annoncer que pour des raisons xxxxx, Claudio Abbado ne sera pas en mesure de diriger le concert du xxxx à xxxxxx". Cette fois-ci, c'est la bonne (concert-fantasme).

  • Le lendemain, lever aux aurores pour attraper le tout premier eurostar (il faut bien gagner sa croûte entre deux concerts) et enchaîner sur le deuxième doublon du mois : Leonidas Kavakos (hooo!) avec l'Orchestre de Paris (hiiii!). Superbe programme composé d'un maxi-tube - le concerto pour violon de Tchaïkovski et de deux rarissimetés: une oeuvre de  Tubin et la Symphonie n°1 de Hans Rott (qui, la pauvrette, a patienté un bon gros siècle avant d'être créée, par un orchestre amateur, je crois, vive les amateurs !)

  • Kavakos à nouveau le lendemain. Toujours à Pleyel, toujours avec l'Orchestre de Paris, toujours le Tchaïkovski - (concert-miam-youpi-j'enveuxencore)

  • Vendredi 14 octobre 20h à Pleyel : un beau programme Stravinski-Widmann avec le Philharmonique de Radio-France et Christian Tetzlaff

  • Dimanche 16 octobre 2011 : Gentil-Prof en récital au Festival Romantique de Buc ! (ce serait bien s'il y allait en voiture ?)  

  • Lundi 17 octobre, 20h, Salle Pleyel : Nikolai Luganski (miam) joue le concerto n°3 de Rachmaninov (miam) avec le Russian National Orchestra (miam) dirigé par Mikhail Pletnev (concert-ultra-gourmand), ce qui fait presque un doublon avec...

  • Jorge Luis Prats qui jouera le concerto n°2 de Segueï (sic) Rachmaninov deux jours plus tard, le mercredi 19 octobre à Pleyel, mais avec l'Orchestre de Paris (concert-miam-aussi)

  • Puis un week-end doublon : deux concerts du Gewandhausorchester Leipzig, qui viennent jouer à Pleyel les symphonies 1,2,5 et 7 de Beethoven (hiiiii!) sous la direction de Riccardo Chailly ! (über-miam)

  • Doublon de places pour le 26 octobre 2011 : j'avais veillé à minimiser les doublons lors de la Grande Campagne d'Abonnement au printemps dernier (j'avais bâti un grand fichier excel pour modéliser et optimiser le prix des places - certaines séries d'abonnement ne sont pas aussi avantageuses qu'on ne le pense au premier regard, il faut creuser), mais je n'avais pas échappé à quelques doublonnages, dont un pour le concert de l'orchestre de Cleveland. Au programme, la Doctor Atomic Symphony de John Adams, et un tu-tube, le Boléro de Ravel, qui, comme le dit si bien Laurent, devrait être remboursé par la sécu. Un Boléro, et les batteries sont rechargées pour trois mois.

  • Le Rechargeage de Batteries Ultime sera toutefois un week-end à Berlin (1er novembre=>Toussaint=>Jours férié=> RTT à écouler=> Berlin, CQFD). Cela ne va certes pas sans sacrifices puisqu'il il me faudra renoncer aux symphonies 3,4,6 et 8 de Beethoven par le Gewandhausorchester Leipzig, mais Berlin, ville que j'aime déjà, forcément, a prévu l'Ultime Consolation : LA 5ème de Beethoven ! Par le Philharmonique de Berlin ! A la Philharmonie de Berlin ! Sous la direction de Nikolaus Harnoncourt !! Quatre ou cinq rêves réalisés d'un coup. Une coïncidence miraculeuse (sisisi), je suis tombée sur ce concert par hasard en cherchant simplement quoi faire le samedi soir à Berlin. En bonus : retrouver une vieille connaissance berlinoise rencontrée pendant mes années d'études, que j'embarque dans la foulée au concert, s'il avait seulement à quel point il va se régaler... (le concert sera diffusé en direct sur le Digital Concert Hall du Philharmonique de Berlin, n'hésitez pas à me faire des coucoux, je serai à l'arrière-scène)

  • Retour à Paris : comment mieux conclure ce splendide mois d'octobre que par la 9è de Beethoven, jouée par la même équipe magique Leipzig-Chailly ?

Et les regrets ? Pas vraiment de regrets, ce mois d'octobre va être musicalement magnifique, mais j'aurais toutefois volontiers écouté L. Subramaniam à Royaumont - LE violoniste de musique carnatique, Tedi Papavrami avec l'Orchestre Pasdeloup à Pleyel (le personnage m'intrigue : violoniste et traducteur de Kadaré ?). Je me mords les poings à l'idée de manquer le Tour d'Ecrou de Britten à l'Athénée-Jouvet (je ne peux que me réjouir de voir l'offre opéra en dehors de l'Opéra se développer à toute vitesse !).

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White