mercredi 25 mai 2011

Swing Lenny


0 Comms'
Salle Pleyel ▪ Samedi 7 mai 2011,11h
Orchestre de Paris, dir. Philippe Aïche
***
Leonard Bernstein :
Candide : ouverture, Make our garden grow, Glitter and be gay : air de Cunégonde,
Fancy Free : Pas de deux, Danzon, Big stuff
On the town : Time square, 3ème danse
West Side Story : Prologue, Danse at the Gym, Maria, Balcony, Tonight, Somewhere

***
Wouah !
Sabine Devieilhe (peut-être déjà vue dans un Rape of Lucretia) chante un Glitter and be gay é-pous-tou-flant navigant avec naturel entre la vocalise de haute volée, le music-hall, la comédie. Quelle comédienne, quelle chanteuse ! En lien, une version chantée par Natalie Dessay, assez agaçante sur la vidéo, trouvé-je. Elle ne joue pas, elle minaude.
C'est vilain.

Oups.
Mélange détonnant entre un ouvreur timide qui n'ose installer d'office les spectateurs à leur siège et un public débutant, pour la plupart ignorant les subtilités de la numérotation des fauteuils pleyelois.
Quelques batailles de fauteuil ont lieu. C'est mon fauteuil ! Non ! Le mien ! Vous êtes à ma place, la n°148. Moui, c'est vous qui vous êtes trompé(e) de rangée - ah non, de balcon"


Wouah bis ! (+ kleenex)
Un Maria frissonogène par Jérôme Billy, doté d'une très belle voix de baroqueux  : peu de vibrato, youpi ! quel joli timbre !

Ca alors ?
Tiens, l'Orchestre de Paris est doté d'un homme à-tout-faire, altiste, pianiste, champion de slalom en trottinette*  : qu'oublie-je ?

* bien failli me faire écraser par ladite trotinette en sortant du métro, j'ai échappé de justesse à un Darwin Award, moi.

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White