vendredi 31 décembre 2010

2010 en 10 lignes


2 Comms'
Avant de déboucher cette bouteille de Sauternes qui me fait de grands sourires, jetons un dernier petit coup d'oeil, par dessus l'épaule, vers 2010.

- les belles rencontres : JEG, le Chamber Orchestra of Europe, Xavier Phillips. Maurizio Pollini.
- les grôôôsses déceptions : Mihaela Ursuleasa, la pianiste au mauvais goût très sûr. Patricia Petibon.
- les surprises : passage de l'épreuve théorique du permis double-croches. Un peu limite encore pour l'épreuve pratique. Le moteur se noie dès le passage de la troisième, mais ça devrait se mettre en place courant 2011.
- les joies : les premier et deuxième concerts de l'Orchestre des Concerts Gais - notre virée à Cologne.
- côté blog : l'immense plaisir de faire la connaissance de Joël, enfin! une orgie de thé au miel avec Monsieur L. (que j'aurais voulu remercier, en remerciement de places de concert, mais il dégaine le bifton de 20 trop rapidement), plein de blagues d'altistes douteuses avec Zvezdo. Une très agréable pause dèj dans notre cantine commune avec Bladsurb. @lesautres : je vous aime aussi.
- les délicieuses incongruités : écouter Star Wars à Pleyel, dirigé par un Dark Vador de 10-11 ans, armé d'une sabrobaguette, jouer dans le même orchestre que Gentil-Prof (par transitivité, j'ai donc joué avec les Dissonnances, ergo avec Xavier Phillips).

En décembre dernier, j'avais établi une sorte de liste de voeux farfelus pour 2010. J'ai constaté avec ahurissement que 10 points sur 13 pouvaient être cochés, ce qui dépasse mes espérances..

Du coup, je ne sais pas quoi me souhaiter pour 2011 - par manque d'imagination.

  • J'ai déjà un violon. Un deuxième violon de compétition ? Nan, trop encombrant. 
  • Passer le permis triple-croches. Pour quoi faire ? 
  • Trouver un orchestre encore plus convivial que les Concerts Gais ? Certes et adopter un levraut de mars, aussi.
J'y réfléchis. En attendant, je vous souhaite une orgie décadente de concerts ébouriffants, des repas succulents et pantagruéliques entre amis, de beaux voyages, des siestes, de la neige à ne plus savoir quoi en faire pour les skieurs, de belles après-midi ensoleillées en terrasse avec café, thé et chocolat, des cordes de mi indésaccordables, l'extinction de l'engeance méprisable des voleurs de violons (et d'altos, même si..), le job de vos rêves, des chats tolérants vis-à-vis des fausses notes, une santé éclatante, de jolies paires de chaussures (attention aux talons trop hauts), plein d'amour, des téléphones portables ne déclarant pas forfait à la moindre chute, des entrecôtes pas cramées, l'intégrale de Battlestar Galactica, du Schumann en dose homéopathique, en bref, une excellente année 2011.

Punaise, déjà.

2 Comms':

{ Joël } at: 1 janvier 2011 à 17:44 a dit…

Je me sens comme flatté par tel éloge, mais le plaisir fut partagé. Je te souhaite aussi une très bonne année 2011.
> (par transitivité, j'ai donc joué avec les Dissonnances, ergo avec Xavier Phillips)
À propos de ça, il faudrait instaurer un Gergiev-number (ou un JEG-number) sur le modèle du nombre d'Erdős. (Je me demande si un de mes collègues n'aurait pas des nombres d'Erdős-Bacon-Gergiev finis.).

{ Klari } at: 1 janvier 2011 à 18:26 a dit…

Youpi, tant mieux ! Remettons-ça un jour ou l'autre.

Excellent concept, le Gergiev number. Du coup, comme j'ai déjà eu l'occasion de miauler sous la baguette de JEG, j'ai un JEG-number de 1 (youhou!) Avant, c'aurait été plus chaud : j'ai joué avec Gentil-Prof aux Concerts Gais. Qui lui-même a du côtoyer à Colonne avec quelqu'un qui y était déjà quand JEG y cachetonnait. Et hop, JEG-number >= 3.

Ca alors, avoir à la fois des nombres de Gergiev, d'Erdös et de Bacon finis, ça relève de la multi-polyvalence absolue ! (Tiens, m'étonnerais pas que Gentil-Prof ait des nombres de Gergiev et d'Erdös assez bas. Par contre, je doute qu'il ait un nombre de Bacon !)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White