vendredi 8 janvier 2010

Concertgebouw, parfait, sans plus.


0 Comms'
(lire la chronique du concert de l'Orchestre du Concertgebouw du 14-II-2011)

17-XII-2009 - 20h
Salle Pleyel
Concertgebouworkest, dir: Mariss_Jansons
Mahler #2

J'étais dans tous mes états ce soir-là : enfin j'allais pouvoir écouter, en vrai, le Concertgebouworkest, dont on m'avait tant vanté les mérites. De chroniquette en chroniquette, Laurent s'était amusé début décembre à mettre l'eau à la bouche de ses lecteurs en allant les écouter aux quatre coins de l'Europe.
De plus, il neigeait, ce jeudi-là. Et j'adore marcher en faisant des scrouitch-scrouitch dans la neige.

Commençons par les bonnes nouvelles :
L'orchestre joue avec une perfection surnaturelle. Le pupitre de violoncelle m'éblouit: un aussi beau son que Xavier Phillips, et une homogénéité ! Si vous saviez ! Et, il en est de même pour tous les pupitres. Même le son du Concertgebouwpikolist est rond, chaud, doux. Quant aux percussionnistes, les mots me manquent pour décrire leur jeu: leur crescendo provoque des frissons dans le dos.
Les musiciens sont individuellement excellents, les pupitres fabuleusement accordés et homogènes, de surcroît l'orchestre dans sa globalité fait preuve d'une habileté remarquable. On perçoit tous les plans sonores, tous les petits détails qui font que la musique de Mahler est toujours surprenante, riche, aboutie (insérer les superlatifs de votre choix). Sans conteste, il s'agit du meilleur orchestre que j'ai eu le privilège d'écouter.

Mais.
Car il y a un mais, de taille. Je me suis ennuyée (ne criez pas au blasphème tout de suite!). L'ensemble est d'une perfection qui me laisse froide et, à mon grand désarroi, je n'arrive pas à accrocher. Pire, je décroche et irai jusqu'à somnoler quelques instants dans le deuxième mouvement.

Mais l'ovation qui salue l'orchestre et le chef à la fin du concert laisse penser qu'une grande partie du public ne partage pas ma déception - tant mieux, tant mieux..! Etrangement, les musiciens en tenue de ville qui jouaient depuis les coulisses ne sont pas conviés à venir saluer.

Très bonne année, et je vous dis à bientôt pour le prochain épisode (concert Star Wars à Pleyel!)

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White