jeudi 27 août 2009

Klari se prend pour Aishwarya Rai, la chroniquette


2 Comms'
Allez, zou, c'est reparti.
Une excellente année s'annonce, bien riche en concerts et en activités diverses et variées. A ce propos, en plus de mes abonnements plus ou moins officiels à Pleyel, j'ai décidé d'arrêter de me trémousser dans mon salon en regardant des films Bollywood, et de passer à l'étape supérieure : prendre des cours.

Voici ainsi un petit compte-rendu de mon premier cours de danse Bollywood.

Devant l'école de danse,une bonne quinzaine de minutes avant le début supposé du cours, une queue de cinquante mètres. Horreur et damnation ? La moitié de Paris s'inscrirait-elle au cours de danse Bollywood ? Il s'agit en fait de la file d'attente pour un spectacle situé dans l'immeuble voisin : nous sommes un petit groupe plus réaliste d'une quinzaine de personnes. On distingue facilement les nouvelles (jogging+tee-shirt) des anciennes, élégamment vêtues de salwar kamiz, la dupatta nouée autour de la taille. En confiance, elles prennent place devant, les cancres en jogging, au fond.

Après un long échauffement, la prof (un indienne des plus gracieuses - attention pléonasme), nous apprend quelques pas de base, puis elle s'installe devant nous, et hop, c'est parti pour une successions de chorégraphies de cinq à six minutes. Les bons reproduisent l'intégralité des mouvements, les joggingées, les mouvements de pieds seulement et quelques moulinets des bras. C'est d'autant plus traitre, que la totalité du cours est sollicitée : les yeux, la tête (le fameux mouvement de droite à gauche et vice-versa), les épaules, les doigts, les poignets... Mon cortex n'est pas assez développé pour gérer autant de variables à la fois. Qu'importe, sécurisons les mouvements de pieds, le reste, on peut l'inventer au fur et à mesure si besoin.

Verdict :
- c'est un excellent défouloir, chose nécessaire en milieu de semaine.. (encore deux jours!)
- on se rince l'oreille avec des tubes intergalactiques comme Shava! Shava ! ou l'inénarrable Chayya-Chayya, reprise dans l'excellent film Inside Man avec Clive Owen, miam.
- la danse Bollywood, ca rend joyeux. On a des courbatures dans les mollets, on frôle l'évanouissement (c'est beaucoup plus sportif qu'il n'y parait), mais avec le sourire.
- on se cultive : la prof nous apprend ainsi que Fanaa passera sur Arte le lendemain soir (jeudi soir 20h45, prévoir beaucoup de pop-corn, c'est longuet)!

2 Comms':

{ Djac Baweur } at: 28 août 2009 à 11:09 a dit…

Mais alors t'es laquelle sur la photo ?

{ klari } at: 28 août 2009 à 11:55 a dit…

;-)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White