lundi 31 août 2009

Ganesh Chaturthi à Paris


0 Comms'
(ou comment économiser un billet d'avion et un visa)

Samedi, une amie me rappelle in extremis l'imminence de la fête de Ganesh le lendemain. Oups-les-marguerites, j'avais oublié.

Dès les contreforts du QG indien à Paris, on distingue une joyeuse ambiance de kermesse joviale. Des dizaines de saris colorés sont suspendus au-dessus de la rue Cail, les commerçants ont décoré leur devanture de guirlandes de fleurs, et ça fleure bon l'encens, le biryani et le jasmin.

Il s'avère assez difficile de s'approcher du cortège, mais nous nous rinçons l'oeil: les Indiennes ont sorti les salwar-kamiz et les saris du dimanche, et la conversation est rythmée de "Oh, qu'elle est belle", "gnnn, ce sari", et autres remarques appréciatives.

Le paysage parisien est métamorphosé, il ne manquerait plus que quelques bâtiments néogothiques pour se croire au centre de Bombay. D'un perchoir savamment choisi, nous guettons l'arrivée du cortège : des statues d'éléphant, bien sûr, des danseurs, des musiciens, et deux chars, l'un tiré par des femmes, l'autre par des hommes. Le tout conclu par quelques camions de CRS pour faire bonne mesure. La foule est dense, certes, mais on est bien loin de l'ambiance délétère d'un premier jour de soldes ou des lancers meurtriers de feux d'artifice/fusées/pétards d'un 14 juillet. Les quelques indiens en dhoti, armés d'un simple sifflet, suffisent amplement à ramener un peu d'ordre, le temps du passage d'un char ou d'un groupe de danseurs.

Le contraste entre l'exubérance des rues du quartier indien et la douce torpeur dominicale des rues environnantes est frappante. De fait, on est un peu triste de quitter le quartier, et on se demande déjà quand aura lieu la prochaine fête..?
---
de superbes photos à admirer ici, ici.
crédit photo: photo vilement chipée sur templeganesh.fr

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White