mardi 12 mai 2009

Hein ? Quoi ?


7 Comms'
Le numéro de mesure est un moyen de communication chef-orchestre extrêmement performant, notamment pour indiquer les départs. Exemple ci-dessous :

LE CHEF:
"85 !"

L'orchestre s'exécute, hormis le pupitre de seconds violons du fond, qui regarde sa partition d'un air perdu.

SECOND VIOLON 1:
Mince, je suis paumée. On devait repartir où?

SECOND VIOLON 2:
Je ne sais pas. J'ai compris "allegro assai".

SECOND VIOLON 1:
Ah. Moi j'avais compris "on reprend à 5".

7 Comms':

{ DavidLeMarrec } at: 14 mai 2009 à 18:11 a dit…

Ca fait des années que je dis qu'il faut imposer une formation de projection vocale aux chefs (et des séances de débouchages auriculaires pour les cornistes).

Après, on paie les conséquences de ces négligences graves.

{ Papageno } at: 14 mai 2009 à 18:30 a dit…

sont-ils bêtes ces 2nd violons... il faut faire comme les altos ! on laisse les autres partir, et on embraye une fois qu'on a repéré à l'oreille où on est (à 2 ou 3 mesures près).

{ Klari } at: 16 mai 2009 à 11:48 a dit…

C'est tellement vrai ! (j'en bave un peu de rire sur mon clavier)

{ Klari } at: 16 mai 2009 à 11:48 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
{ Djac Baweur } at: 16 mai 2009 à 13:05 a dit…

Ce qui demande d'avoir une oreille musicale très développée, contrairement à ceux (les violons) qui ont besoin absolument d'un numéro pour savoir où on en est.

Chedef at: 19 mai 2009 à 00:09 a dit…

Il parait que pour la Grande Vadrouille, les premiers rushs montraient 2 seconds violons en fond de rang à la place des 2 bassonistes bavards......il parait....

{ klari } at: 19 mai 2009 à 00:51 a dit…

Aha.
Et de qui s'inspire le role de De Funès ?

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White