jeudi 23 octobre 2008

Pourquoi le violon, pas le piano


10 Comms'
Klari, 5 ans:
"-Maman, dis, j'pourrais faire du piano, hein?

Klari, 9 ans:
"-Papa, dis, j'pourrais faire du hautbois, hein?" (un peu suicidaire, la Klari, déjà)

Klari,11 ans:
"Hum. Je suis trop vieille pour commencer un instrument"

Klari, 15 ans, squatte le piano du lycée.
" Allez, dans 3 ans, je suis pianiste de concert".

Klari, 15 ans et 6 mois
"-Pfff, j'arriverais jamais à me dépêtrer de ces doubles croches"

Klari, 24 ans (reçoit son premier salaire)
"-Youpi ! Je vais me payer des cours de piano!"

Première leçon (avec un prof claveciniste et organiste, assez reconnu à Budapest)
Prof:" On va commencer par des sonatines. Tu reviens la semaine prochaine après avoir déchiffré la sonatine Op 36 #1 de Clementi.

Deuxième leçon:
Prof "-C'est très très bien! Quelles capacités de déchiffrage! C'est très bien. Il faudra la retravailler encore, notamment le rythme, les nuances, et le phrasé".
Klari: "-Vi, gentil prof"

Troisième leçon
Prof: "C'est très très bien. Un peu plus staccato sur l'accompagnement main gauche!"
Klari note avec soin les indication sur sa partition

Quatrième leçon
Prof: "Très bien. Mais cette liaison si-do-sol, ce n'est pas encore çà. Il faut beaucoup plus le les lier"
Klari: "ah."

Cinquième leçon (après avoir déchiffré en cachette, à la maison, la deuxième sonatine du recueil)
Prof: "Pas mal. Mais il faut travailler dur. Il faut que ce soit parfait à 100%
Klari: Oui, mais bon, je ne veux pas forcément que ce soit parfait, moi. On peut pas jeter un coup d'œil sur le morceau suivant?
Prof: "Non, elle est trop difficile à déchiffrer"

(...)

Huitième leçon
Prof "-Il faut travailler beaucoup plus, ce n'est pas encore irréprochable. La mesure 27 est encore bancale.
Klari "Mais comment voulez-vous que je la travaille encore ? je n'en peux plus, de cette foutue sonatine !! Ca fait deux mois que je bouffe du Do-Mi-Do-Sol-Sol! Elle me donne des cauchemars ! Des allergies ! C'est pas humain, à la fin ! Je prends en grippe ce piano, moi !"
part en claquant la porte

Fin de ma carrière de pianiste.

10 Comms':

{ etnobofin } at: 23 octobre 2008 à 19:08 a dit…

Une belle histoire (et racontée comme toujours dans ton style si... klariscopesque)!

L'amateurisme est à admirer. C'est vraiment dommage que ton prof à Budapest, (quoiqu'il soit musicien éminent), oublie l'éssentiel: il faut toujours s'amuser, explorer, trouver de nouvelles choses dans la musique. Si on ne se passionne plus, pas la peine de continuer...

{ Louis } at: 24 octobre 2008 à 11:12 a dit…

Je l'ai jouée aussi !
Do mi do sooool sooooool.

Tiens ça me rappelle la méthode rose et son tube interplanétaire "do mi mi".
Tous en choeur (je suis sûr que plein de pianistes reconnaîtront) :
do mi mi, do mi mi, ré mi ré do mi sol, do mi mi, do mi mi, ré mi ré do

(voilà c'est fini)

{ FreakShowFactor } at: 25 octobre 2008 à 16:04 a dit…

Heureusement que tu n'as pas fait le conservatoire ! Tu aurais fait des gammes pendant 90 % du temps, joué des morceaux qui n'ont pour seul but que d'améliorer la technique et qui ont un intéret musical proche du zero pour 4 % du temps. Le 1 % correspondant à un vrai morceau à apprendre de la manière de ton prof hongrois pendant 2 mois à peu près et à ressortir le plus beau possible la peur au ventre devant un jury de psychopathes. Sans parler du solfège.
Alors, oui, tu l'as échappé belle ;)

{ Temet } at: 26 octobre 2008 à 22:21 a dit…

Hum, quel caractère!
Tu dois être un personnage intéressant à rencontrer! :D

{ klari } at: 27 octobre 2008 à 10:48 a dit…

>Etnobofin : c'est juste.. Autant je sais qu'on ne peut construire qq chose que sur des bases techniques un minimum solides, point trop n'en faut. Ceci dit, rétrospectivement, je ne regrette pas, le piano est un instrument bcp trop solitaire.

> Louis ! La méthode roooose ! Elle est encore utilisée, de nos jours ?!

>FSF: Arg. Evidemment, après une ou deux dizaines d'années à ce régime, je peux comprendre qu'on devienne un prof, euh.. particulier. (Ceci dit, ma prof de violon, hongroise elle aussi, et sortie du même système, n'avait pas cette approche pour le moins spartiate).

>Temet: Peut-être..! Mais pas à la sortie d'un cours de piano !

{ Papageno } at: 28 octobre 2008 à 09:17 a dit…

Par expérience, je peux témoigner qu'il y a quelques profs de piano qui savent faire travailler les adultes sans les dégoûter... mais il est vrai que la plupart fonctionnent comme dans les conservatoires, c'est à dire 15 ans de technique et après seulement on commence à faire de la musique.

{ klari } at: 28 octobre 2008 à 10:31 a dit…

Arf, pas de bol, alors! (si jamais j'ai envie de refaire du piano, je t'envoie un mail..)

D'ailleurs, c'est ma prof de violon qui a gagné "ce duel": je me rappelle (avec ahurissement), qu'elle m'avait engueulé après quelques mois de violon: "ben alors? c'est bien joli de jouer les notes, mais c'est un morceau de mu-si-que, quand même!" Pfiouuuu, j'ai eu de la chance.

{ palpatine } at: 30 octobre 2008 à 08:36 a dit…

Dommage pour le hautbois, ça permet d'évoluer vers le contrebasson ensuite (pon-pon).

{ klari } at: 30 octobre 2008 à 09:59 a dit…

C'est pas faux! Mais je n'imagine pas vraiment notre chef d'orchestre préféré nous faire jouer des oeuvres nécessitant la contribution d'un contrebasson !

..Mais le cor anglais, remarque..?

{ klari } at: 30 octobre 2008 à 12:08 a dit…

et c'est très cher, un contrebasson !
(et çà ne doit pas être très agréable à travailler. Tu imagines, faire tes gammes au contrebasson? Pon-pon-pon-pon-pon-pon-pon-pon? Pfiou..)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White