mardi 18 mars 2008

Les bidulistes sont mauvais en langues


8 Comms'
Votre sympathique orchestre amateur parisien favori déchiffre le Lied der Sandmännchen und Abendsegen tiré de l'opéra Hänsel et Gretel, d'Engelbert Humperdinck (pas celui-ci, l'autre).
Cà bafouille un peu.

LE CHEF: reprenez à langsamer, les rois du rythme.
GARGAMEL : euh, j'ai pas de langsamer, moi, j'ai un più lento..?

------------------------------------------
PS: je confirme qu'il s'agit bien de marchands de sable et non pas de petits bonshommes en sable.
PPS: un quizz rigolo sur Hänsel et Gretel pour les plus motivés.

8 Comms':

{ Djac Baweur } at: 18 mars 2008 à 01:39 a dit…

C'est pas bien de se moquer de ceux qui sont pas bons en langue...

{ Klari } at: 18 mars 2008 à 01:59 a dit…

Tu n'es en tout cas certainement pas concerné, tu dois savoir dire lentement, vite, piano, forte, vite mais pas trop, dans cinq ou six langues différentes. Sans mentionner d'autres stürmisch bewegt.

Et si tu étais mauvais en langues, tu ne t'en vanterais pas, comme notre infâme G. peut le faire en répèt', si?

Et en ce qui concerne l'ignoble mangeur de schtroumphs, tous les coups sont permis!

{ Djac Baweur } at: 18 mars 2008 à 13:48 a dit…

Ha si si, je suis concerné !
"stürmich bewegt", je n'ai aucune idée de ce que ça veut dire, par exemple. "Bewegt", c'est peut-être bien "mouvement", mais je suis pas sûr. "Langsam", je sais que c'est lent, mais "langsammer", j'aurais pas du dire la différence de sens.

Hoo, je vous vois venir, vous exclamer "quoiii ? Mais c'est scandaleuuuux, c'est pas du tout pro cette histoire, c'est lamentaaaaable, etc...".

Mais il faut considérer les points suivants :
1 - l'immense majorité des partitions sont en italien. Même le nationaliste le plus virulent écrira "crescendo", au minimum. Et beaucoup d'allemands ou apparentés ont eux-même écrit en italien (Mozart, par ex.). En plus, l'italien est suffisamment proche du français pour que les problèmes de compréhension soient très limités (sauf l'hésitation typique entre "alto solo", "alti soli", "viola sola" et "viole sole", c'est très agaçant).
J'ajoute que si les italiens sont paradoxalement sobres sur les partitions, les allemands qui se sont mis à écrire des trucs sur les partoches ont la fâcheuse tendance à en écrire des tartines, comme Malher ou Hindemith, ce qui décourage assez vite les bonnes volontés non-teutonophiles.

2 - Mais surtout, en tant que musicien, l'important est ailleurs. Parce qu'au fond, les dates, les anecdotes de tel ou tel compositeur, ou les termes allemands, ça se trouve dans les bouquins. Par contre, faire un joli pianissimo, ou donner le caractère adéquat à tel ou tel motif, ça c'est plus essentiel...
Alors les "lebhaft", "ruhig", ou les "Dieser Teil ist durchweg sehr leise zu spielen", tant pis, et pis soit on demande au chef, hein, c'est son boulot après tout, merde, soit on connait une gentille traductrice aux mains d'altiste graciles et harmonieuses sur qui on sait pouvoir compter... :o)

{ la.corniste } at: 18 mars 2008 à 14:57 a dit…

Le chef n'a qu'a le montrer!Na! (Une corniste de mauvaise foi)

{ Klari } at: 18 mars 2008 à 15:49 a dit…

Djac: pas de flatterie, stp, je ne marche pas!
Si tu sais dire "dieser Teil ist durchweg sehr leise zu spielen", je ne vois pas en quoi un malheureux langsamer te poserait problème, hein? Et depuis quand le Chantier se préoccuperait des nuances? C'est surtout pour se repérer: "reprenez au crescendo", reprenez au "feufeufeufeu",etc, etc.

Pour l'anecdote, les seconds se sont coltinés, sur Hansel & Gretel, une partition manuscrite! Par définition, illisible. Se sont-ils plaints? Ont-ils gémi? A peine. Ils ont héroïquement joué, les seconds. Avec à peine plus de fausses notes que d'ordinaire! Sauf pour le passage où ce se finit dans le suraigu de chez suraigu (c'est déjà archi-aigu, et en plus c'est à l'octave. Mon Dieu. Humperdinck n'avait pas compris grand chose à la psyché du second violon)

La Corniste: tout à fait! Mais nous avons, pour cette série de concerts, un matériel d'orchestre des plus fantaisistes! La communication chef/orchestre est des plus difficile (bah, çà fait des anecdotes pour le blog)

{ Djac Baweur } at: 18 mars 2008 à 17:10 a dit…

Ha mais je ne sais pas dire "dieser Teil machinweg sehr bidulelen", j'ai juste pris une partition au hasard et recopié ce qui m'est tombé sous le nez... Je n'ai aucune idée de ce que ça veut dire !

Pour te dire à quel point je suis nul en allemand, même "feufeufeufeu" je ne sais pas ce que ça veut dire, alors t'as qu'à voir...

Note : il n'y a PAS de psyché de second violon. Il y a :
- la psyché des violons (qui adorent jouer suraigu, vite, et fort)
- la psyché des altos (qui adorent faire des do à vide)
- et des violonistes à la psyché d'alto refoulée.
C'est très différent.

{ Laurent } at: 19 mars 2008 à 02:07 a dit…

klari, le fil RSS des commentaires est difficile à lire parce que les titres qui s’affichent ne sont pas les titres des posts commentés mais les premiers mots des commentaires eux-mêmes. Du coup, on ne sait jamais à quel post se rattachent les commentaires qu’on lit. (Je me fais comprendre ?) Tu ne pourrais pas corriger ça ? Steplait ?

{ klari } at: 20 mars 2008 à 02:55 a dit…

Djac: Tu casses le mythe. C'était de la poésie allemande, qui voulait tout simplement dire piano, le tout formulé de manière très expressive.

feufeufeufeu, c'est la prononciation de ffff, ie fortissimo. C'est normal que tu ne connaisses pas, aucun compositeur en possession de ses facultés mentales ne se risquerait à demander à ses altis de jouer ffff. Et puis quoi encore?

Laurent: ok, j'ai bien compris la question, par contre, je ne sais pas régler le pb (le flux RSS que j'utilise est bidouillé par blogger). Je vais enquêter et tenter de modifier ceci, mais plus tard. Pour l'instant, je retourne dormir.

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White