jeudi 14 février 2008

Mission: Impossible (programme 5/6)


0 Comms'
Mission Impossible mérite bien son nom: peu de notes pour les violons, mais très concentrées, impliquant des démanchés toutes les deux notes et demie. De la grimpette et de la descendette à tout va, dirait une collègue.

Lalo Schifrin a commencé tout petit le piano, avec le papa de Daniel Barenboim. Evidemment, ce genre d'environnement prédispose à une grande carrière musicale. Il s'incrit à la fac' de Buenos Aires, mais cette lubie ne dure guère: on peut en effet se féliciter que Lalo Schifrin ait interrompu ses études de droit et de socio pour venir étudier la musique à Paris - avec Messiaen, entre autres : il n'aurait alors pas joué avec Gillespie, n'aurait pas composé pour George Lucas, et ne nous aurait pas laissé cet impossible morceau de bravoure en 5/4... Que je vous propose de youtuber (le générique de M:I est suivi de 2-3 autres petits morceaux):


Mais, moi, je préfère le tango argentin: Schifrin a bossé avec Piazzolla, et çà s'entend. Notamment dans la bande-son de Tango (1998) dont il a composé la bo. Allez, on se fait une milonga.

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White