lundi 28 janvier 2008

Rompf, les cuivres


6 Comms'
Si vous suivez les aventures de l'Orchestre du Chantier, vous savez déjà que nous fonctionnons avec un effectif minimal: peu ou prou de cuivres (un ou deux en moyenne par répétition), une quantité parcimonieuse de cordes, etc.

Depuis un an que j'ai l'insigne honneur d'occuper un siège chez les seconds violons, c'était ainsi la première fois que je venais répéter enrhumée jusqu'aux oreilles, la tête douloureuse ("chhuut, ne parlez pas trop fort. Mieux, ne m'adressez pas la parole."). C'était aussi la toute première fois que nos cuivres étaient présents au grand complet. Trois trompettes, un trombone. Juste derrière moi, évidemment.

L'occasion faisant le larron, nous avons passé deux heures à répéter les morceaux les plus bruyants, les plus cuivrés de notre répertoire. De quoi prendre en grippe les cuivres.

6 Comms':

{ etnobofin } at: 28 janvier 2008 à 21:34 a dit…

Bwahahahaha! Nous les cuivres, on va conquérir la planète un jour... c'est notre destin inéluctable.

{ [ Ben ] } at: 29 janvier 2008 à 07:20 a dit…

Les pauvres trompettes... elles sont déjà la hantise des clarinettistes !!

Temet at: 29 janvier 2008 à 11:56 a dit…

Moi je vais être plus gentil, je lui fais un gros bisou... mais de loin quand même... j'ai été malade 3 fois entre "la semaine avant noël" et "la semaine après le premier de l'an" ... faut pas déconner, j'ai eu ma dose :D

{ Klari } at: 29 janvier 2008 à 17:02 a dit…

Etno: c'est quoi ce rire démoniaque?! :-) Tant qu'il y aura des cordes, vous n'avez aucune chance!
(tu joues de quoi?)

Ben: mais que t'ont fait les trompettes (à part jouer faux et fort dans les oreilles, bien sûr)?!

Temet: Bise à toi aussi! J'ai moi aussi pris un malin plaisir à adopter tous les virus qui passaient à ma portée... :-)

{ etnobofin } at: 30 janvier 2008 à 18:58 a dit…

moi je joue de la trompette (le roi des instruments)

{ Klari } at: 30 janvier 2008 à 19:36 a dit…

le roi des instruments? Ah bon?!

Je savais bien que tu jouais de qq chose : tu avais mentionné la fameuse reprise hongroise d'un de vos morceaux, mais depuis que tes archives ont disparu, impossible de jouer les détectives, n'est-ce pas?

Ecoute, si tu es sur Paris un lundi soir, viens répéter avec nous! Plus on est de fous, plus on rit.. (Et nos trompettistes sont réputés, sinon pour leur justesse, du moins pour leur sens de l'humour)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White