mercredi 4 juillet 2007

Un mercredi albanais.


2 Comms'
La recette, désormais habituelle, du mercredi : un livre, un film, un CD.

Un livre. Le choix est difficile. Pour la simple raison que je ne connais pas grand chose en littérature albanaise. Comme le fait remarquer Robert Elsie sur son site, l'albanais n'intéresse pas grand-monde. Au moins, les littératures des pays voisins ont pu indirectement intéresser des universitaires spécialisés en littératures slaves, grecques, ou encore byzantines. Bref, peu d'oeuvres sont traduites, encore moins sont connues. Heureusement, il y a Wikipedia, et la page Auteurs albanais.

Q
uelle ne fut pas ma surprise de lire que l'un des pères fondateurs de "l'Albanologie" est un .. hongrois : Ferenc Nopcsa von Felső-Szilvás. Un universitaire multi-poly-valent, comme on en fabriquait encore il y a quelques décennies : ancien directeur de l'Institut de Géographie de Budapest, aussi considéré père de la paléobiologie. Il a publié plus de cinquante études sur l'Albanie, du folklore à la linguistique en passant par le droit. Mais comme tout hongrois qui se respecte, il avait un penchant pour la dépression*, qui finit par l'emporter, en 1933. Peut-être avait-il écouté Gloomy Sunday ?

Revenons à nos moutons hémi-hebdomadaires :

un livre : j'aurais aimé vous prescrire un livre d'Ismaïl Kadaré, mais ce serait un peu trop attendu. Profitons d'une occasion pour découvrir un des rares autres auteurs à être traduit en français : Dritëro Agolli. Nous découvrons aussi les limites de Wikipedia, qui ne lui consacre que trois lignes. Mais il est traduit en français! Vous pouvez vous procurer sur l'Amazone français L'Homme au Canon, qui s'agirait d'une nouvelle assez conformiste à propos du mouvement partisan albanais. Mais nous n'avons pas le choix, à moins que vous ne souhaitiez vous procurer certains de ses ouvrages sur l'Amazon 'ricain, qui vous propose un choix nettement plus large. Pour une biographie un peu plus fouillée que celle que vous pouvez trouver sur Wikipedia: un excellent site fait par un passionné.

un film : plutôt qu'un film, j'aimerais vous proposer quelques ressources utiles pour ceux qui s'intéressent au cinéma albanais. L'outil immanquable, IMDb, bien sûr. Mais, IMDb, un peu comme Wikipedia, rencontre certaines limites en ce qui concerne les films non-américains. Ceci dit, vous pouvez lire la liste des 876 films albanais recensés par IMDb, ce qui risque d'afficher une étrange ressemblance avec la lecture de l'annuaire. Un site plus intéressant, l'Albanian Film Database, en anglais, où vous trouverez d'intéressants petits topos sur les premiers films produits par l'Albanie, en général en co-production avec le grand frère soviétique, ainsi que sur les films actuels. Un autre site intéressant est celui du Festival de Cinéma International de Tirana, probablement un peu plus intimiste que Cannes, mais que des pointures ne dédaignent pas pour autant : Ken Loach y fut aperçu en 2005. Mais si vous voulez un film, Tirana Année Zéro avait reçu un excellent accueil critique lors de sa sortie en salles.

de la musique, aussi? Commençons par le commencement et parcourons l'article portant sur la musique albanaise. Calabashmusic, d'ordinaire bien achalandé, ne vous propose qu'un groupe de chant polyphonique, l'ensemble.. Tirana ! Sinon, pourquoi pas une Webradio albanaise de qualité?
--------------------------------------------------------------------
*Si le pessimisme était une discipline, il paraît que les Hongrois rafleraient toutes les médailles..

2 Comms':

{ Jean-Pierre } at: 4 juillet 2007 à 21:57 a dit…

Je lis sur le site pestcentric.com dont tu as mis le lien
"But the Kulacs has a claim to fame for an entirely different reason. It is where arguably the most famous Hungarian song was written: “Gloomy Sunday.” Rezső Seress wrote the original lyrics here back in the 1930s."
A ma connaissance Gloomy sunday" avait été écrit au restaurant "Kis pipa" ou Rezsö Seress jouait tous les soirs à l'époque.
Voir aussi l'histoire de cette chanson sur http://www.fa-kuan.muc.de/SERBIO.RXML
et un iste dédié à Gloomy sunday
http://szomoruvasarnap.lap.hu/

{ Klari } at: 5 juillet 2007 à 23:25 a dit…

mais non, le Kispipa est trop joyeux, voyons..
De toute facon, les deux restos sont très proches, il a très bien pu écrire une strophe dans l'un, une strophe dans l'autre...!
Merci pour les liens!

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White