dimanche 15 juillet 2007

Le temps des gitans, revue de presse


0 Comms'
Depuis quelques semaines, une grande majorité des visiteurs de ce blog arrivent ici après avoir effecué une recherche de ce type : "représentation gratuite Kusturica Bastille", "Temps des gitans matinée gratuite horaire"...
Pour info, c'était hier, samedi 14 juillet, à 14h30.

En extrapolant les statistiques du blog, je peux affirmer sans grand risque d'erreur qu'on a pu assister à une mini-émeute, hier après-midi, à Bastille. Inutile de tenter un jeu de mots facile incluant les mots-clés Bastille, prise de, 14 juillet, etc, car c'est déjà fait. On peut en effet lire dans la presse : "Emir Kusturica a pris la Bastille" (Figaro du 28/06), "Kusturica, embastillé" (Bakchich), et j'en passe et des meilleures. Le journaliste des Echos affuble son article d'un titre en anglais, que rien dans l'article ne vient ensuite justifier. Sainte-Beuve se retournerait dans sa tombe, s'il avait un accès Internet.

Les critiques des films de Kusturica sont en général beaucoup plus savoureuses que ses films, qui en général, m'agacent (mais c'est un autre débat). La Vie est un miracle était ainsi non seulement agaçant, mais long.
En ce qui concerne l'orchestre, Véronique Mortaigne du Monde nous livre sa fine analyse, je cite, "le No Smoking Orchestra assume son rôle de fauteur de trouble, tandis qu'à sa droite le Garbage Serbian Philharmonia (...) joue une musique très amplifiée et assez balourde (...) l'effet tient des épinards sans beurre". Madame Mortaigne était en forme, ce jour-là. Des épinards sans beurre. Les décors? Eric Dahan de Libération nous rapporte la présence "d’oies vivantes, bateaux, voitures et curés en folie, échassières et nains". Un denommé Pépito nuance le propos : "Monsieur Dahan, vous êtes bien indulgent envers cette mise en scène indigente, même pas digne d'un spectacle de fin d'année à la salle des fêtes de Chaville".
Bref, du lyrisme forcené sur le Monde, de l'enthousiasme béat sur Libé. Ce n'est que chez les Canadiens que l'on trouve une dépêche sobre et informative.

Comme souvent, le New York Times vole au dessus du lot, en livrant de l'information. L'article est payant, mais en rusant, on peut le lire, gratuitement, sur le site de l'International Herald Tribune. Certes, M. Riding ne manque pas de s'étonner sur le professionnalisme des oies, qui ne s'éparpillent pas dans le public en jacassant. Mais il s'est donné la peine d'écrire un bel article, riche en information, que je vous laisse parcourir tranquillement ici. En prime, une très belle photo sur ce blog.

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White