lundi 30 juillet 2007

Farväl Ingmar


2 Comms'
De nouveau, une journée meurtrière: Ingmar Bergman a quitté cette vallée de larmes, peut-être a t'il rejoint un monde où les producteurs se plient aux desiderata des metteurs en scène, où les acteurs ne sont pas payés des sommes équivalentes au PIB du Bénin, et où les bons scénaristes n'ont pas à faire des choses que je n'ose évoquer ici pour que leurs manuscrits soient lus.

Comme toujours, le New York Times livre un article de très bonne qualité, mais si vous voulez lire deux notices très personnelles, et (dès lors) extrêmement émouvantes, je vous recommande celles de deux confrères bloggeurs, Etnobofin, et Opera Chic.

On a pu regretter, lors d'autres 30 juillets, la disparition de Claudette Colbert (1996), de George Szell (1970) et ... Otto von Bismarck!

Sur les huits enfants de Bergman, cinq sont metteurs en scène, une actrice, un écrivain, et un ... pilote de ligne. Je suppose que cela doit être une expérience inoubliable, s'asseoir sur son fauteuil, et entendre "Bonjour, je suis le commandant de bord Ingmar Bergman Jr, la température extérieure est de patati, patata"..

2 Comms':

{ etnobofin } at: 31 juillet 2007 à 19:28 a dit…

Merci pour le lien! On ne verra jamais un autre cinéaste comme Bergman.

Vous avez évoqué les autres disparitions du 30 juillet. Chose bizarre (et sans rélévance): le 30 juillet, c'est aussi mon anniversaire...et celui de Arnold Schwarznegger.

{ Klari } at: 1 août 2007 à 13:39 a dit…

Bon anniversaire à tous les deux!

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White