mercredi 27 juin 2007

Mais c'était mercredi!


8 Comms'
L'avantage de laisser moisir un blog quelques temps, c'est qu'il ne manque pas de matériau sur lequel écrire, lorsqu'on s'y remet enfin. Voici les recommandations du mercredi :
Avez-vous remarqué que notre confrère des Mardis Hongrois vient de proposer Le livre des Pères, de Miklós Vámos? Il ne vous reste plus qu'à aller faire un tour sur son blog et lire l'article sur ce livre, une passionnante saga familiale couvrant trois siècles d'histoire hongroise.

Si vous voulez la suite, vous pourrez louer/acquérir le DVD de Sunshine, d'István Szabó, retracant l'histoire de trois générations d'une famille juive hongroise à partir du début du XX-ième siècle. Ralph Fiennes y interprète trois générations de hongrois, dont un escrimeur, champion olympique à Berlin. Il traînait à une époque sur Internet un passionnant document écrit par László Szepesi, ancien maître d'armes de Jean-François Lamour et instructeur de Fiennes, qui se serait d'ailleurs fait réprimander par L. Szepesi pour avoir laissé son interprète porter le matériel. Que voulez-vous, l'escrime est un sport d'hommes (et de femmes) honorables. Le film est assez mièvre, assez surprenant d'ailleurs pour un film couvrant la période nazie, les débuts de l'occupation soviétique.. Long, très très long. Mais très intéressant toutefois. Et visuellement magnifique, comme tout Szabó qui se respecte.

C'est un moment opportun pour (re) regarder Le Temps des Gitans, puisque la version opéra sort enfin. D'ordinaire, l'opéra précède le film. Les places sont chères et, semble t'il, partent comme des petits pains, ou plutôt comme des petits sarmice of zelja. Faites-moi penser un jour à dresser un petit annuaire des restaurants serbes, iraniens, hongrois et polonais à Paris.

Et à ne pas manquer, Gypsy Caravan, le film musical par excellence, où vous retrouverez bon nombre d'artistes souvent cités par ici : Taraf de Haidouks, Fanfare Ciocarlia.. J'ai lu une majorité de critiques un peu décues, mais vous pourrez toujours vous rincer les oreilles. Et un place de cinéma restera longtemps moins chère qu'une entrée à l'opéra, même pour un punk-opéra-rock-tsigane. Les horaires et les salles ici.

8 Comms':

{ Jean-Pierre } at: 27 juin 2007 à 23:33 a dit…

Ah mais je me languissais... plus de nouvelles depuis jeudi dernier. Je me disais, je me disais ... tiens, tiens, plus de nouvelles de Klari. Mais j'ai pour habitude de respecter les silences de chacun. Surtout ne pas l'interrompre par un "tiens un ange passe" ou des mièvreries du même genre.
Alors, figure-toi que par une coïncidence étonnante, le confrère des Mardis hongrois a fait un saut à la F... pour acheter Le livre des pères. Au passage il s'est offert un double CD d'Ella Fitzgerald qu'il est en train d'écouter en se pâmant. Ahhhhhhhhh Midnight sun ... je fonds littéralement, Summertime je n'en peux plus..., et je ne parle même pas de Body and soul. Mais alors quand les notes de Misty s'égrènent, je suis en transe, pris de tremblements. Et le CD se termine par un sublime Something to Live for. Ca c'est fort !!
Bon c'est pas récent tout ça, mais je crois qu'on n'a jamais fait mieux, à égalité avec Sarah Vaughan et Billie Holiday.
Tout cela n'a rien à voir avec le livre de Vámos (traduire par douanier) mais c'était pour étaler mes états d'âme.

{ Klari } at: 28 juin 2007 à 14:45 a dit…

Et oui, et oui.. Depuis le 12 juin, un boulot qui s'est avéré plus prenant que prévu.
Maintenant, enfin désoeuvrée, j'ai du temps pour le blog!
Merci de m'avoir épargné les "un troupeau d'anges passe" car ce n'est guère constructif, et cà ne fait en général que renforcer un sentiment de culpabilité déjà présent. Dans mon cas, du moins..
Merci d'avoir partagé les états d'âmes. Si Ella Fitzgerald n'est pas du tout ce que j'ai envie/besoin d'écouter en ce moment, c'est une artiste splendide. Quoique, si on me demande, ma préférence va sans conteste à Billie Holiday.

{ Jean-Pierre } at: 28 juin 2007 à 15:45 a dit…

Oui, je suis d'accord avec toi pour Billie Holiday (surtout quand elle chante Gloomy Sunday de Rezsõ Seress sans chauvinisme de ma part:). Plus de sensibilité chez Billie etc. mais quelle virtuosité époustouflante chez Ella. Je te donnerai les références du double CD d'Ella tu verras que c'est à tomber.

{ Jean-Pierre } at: 29 juin 2007 à 12:10 a dit…

"Fitzgerald found it frustrating that she was never given much credit for her handling of ballads. On songs such as "Body and Soul", "Summertime", "Misty", and "Round midnight", we hear her singing her heart out. Listen to the response of the crowds. They knew, even if it went over the heads of the critics mesmerized by her great rival, Billie Holiday. Make no mistake: Ella had a way with a ballad. Sure, it was different from Billie's, but comparing the two somehow misses the point. Just listen to Ella's versions of "Lover Man", "Yesterdays", and "Midnight Sun" to get a handle on this neglected side of her performing persona."
Stuart Nicholson June 1999

{ Klari } at: 29 juin 2007 à 13:13 a dit…

A ce niveau, c'est de l'amour fou, et çà ne se discute même plus.

Je suis assez d'accord avec Stuart Nicholson (c'est qui?) : les deux ne se comparent pas. Mais de mon petit point de vue tout personnel, je sais faire appel plus souvent à la voix déchirante de Billie Holiday, quand le moral est en baisse, afin de descendre avec elle dans les 36-ièmes dessous.. Pour en revenir en forme!

Sinon, on peut revenir à la traditionnelle "guerre de tranchées", et s'envoyer oeufs et tomates pourries au visage jusqu'à ce que l'un ou l'autre se lasse "Ella!" "non! Billie!"..

{ Jean-Pierre } at: 29 juin 2007 à 13:43 a dit…

"Ella!" "non!Billie!".. "Ella!" "non! Billie!".. "Ella!" "non! Billie!".. "Ella!" "non! Billie!"..

Sarah !!!

{ Jean-Pierre } at: 29 juin 2007 à 13:46 a dit…

Stuart Nicholson est le monsieur dont le commentaire figure avec le double CD Verve Ella Fitzerald "Something to live for"

{ Klari } at: 29 juin 2007 à 22:53 a dit…

Si seulement Billie avait un ancêtre (oh! juste un! même très éloigné)polonais, hongrois ou russe, je pourrais en parler en long et en large sur le blog.. Mais bon, je peux déjà inclure Bob Dylan, ce n'est pas si mal :-)

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White