samedi 26 mai 2007

Un certain regard roumain


0 Comms'
Un prix Un Certain Regard posthume vient d'être décerné au dernier long-métrage du roumain Cristian Nemescu, California Dreamin', que je ne cesse de confondre avec un autre film bien connu. Ce n'est pas la permière fois qu'un Roumain rafle ce prix, cela avait déjà été le cas en 2005, avec La Mort de M. Lazarescu.

En googlant California Dreamin', on tombe sur :
- les paroles d'une chanson par les Mamas et les Papas,
- le site d'une entreprise qui propose des tours en montgolfière au dessus des vignes de Temecula Wine County, ce qui serait, je cite, le "perfect romantic getaway",
- le "Transgender Conference 2007", qui propose des ateliers et des séminaires sur la chirurgie faciale, des tables rondes sur les enjeux et les défis posés par la vie en couple avec un transexuel,

tout ceci est passionnant, mais ce n'est pas exactement ce que je cherche, je vais donc me contenter de copier-coller bêtement le communiqué de presse du festival.

California Dreamin’ du cinéaste roumain Cristian Nemescu, disparu récemment dans un accident de voiture, a remporté, au cours de la soirée de Clôture de cette Sélection officielle, le Prix Un Certain Regard décerné par un Jury présidé par la réalisatrice Pascale Ferran. Avec ce premier long-métrage, qui concourt également pour la Caméra d’Or, le jeune réalisateur roumain de 27 ans avait décidé de s'inspirer d'un fait réel survenu durant la guerre au Kosovo. En 1999, dans un petit village roumain, le chef de gare qui est en même temps la fripouille locale, arrête un train de l'OTAN qui transporte de l’équipement militaire. La cargaison, gardée par des soldats américains, traverse la Roumanie sans avoir de papiers officiels, mais seulement l’accord verbal du gouvernement roumain. L’arrivée des Américains transforme alors le village en lieu de tous les possibles…

Ce jeune cinéaste avait été révélé l'an dernier à la Semaine de la critique, où était présenté son moyen-métrage Marilena de la P7, portrait d'un adolescent amoureux d'une prostituée. "C'est de très loin la proposition de cinéma la plus vivante et la plus libre que nous avons vue pendant ces dix jours", a déclaré lors de la remise du prix Pascale Ferran. Le jury avait initialement décidé de ne pas faire concourir le film, parce qu'il n'avait pas pu être achevé en raison du décès de son auteur. Mais les Jurés sont finalement revenus sur leur décision après avoir vu le film vendredi soir. "Notre beau principe a volé en éclats", a indiqué Pascale Ferran.

Deux autres prix ont été décernés par le Jury d'Un Certain Regard : le Prix spécial du jury est allé à Valeria Bruni-Tedeschi pour Actrices, tandis que La Visite de la Fanfare de l'Israélien Eran Kolirin a remporté le Prix coup de coeur du jury.

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White