mercredi 16 mai 2007

Petit caneton à la sauce klariscope


0 Comms'
Une belle sélection pour ce festival de Cannes*. Il nous a paru nécessaire d'opérer un tri, la sélection officielle étant bien trop large à notre goût. Voici nos pronostics, nos cotes, nos poulains, tout sur le Cannes-té plus.

¤En lice pour la palme :
1. 4 mois, 3 semaines et 2 jours, (RO), Cristian Mungiu,
2. Alexandra d'Alexander Sokurov (RU) - petit plaisantin,
3. Izgnagnie (Bannissement), d'Andrey Zvyagintsev (RU)
4. L'Homme de Londres, GER-FR-HU-UK, Béla Tarr,
5. Persépolis, Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud.
6. Promets-moi, (FR-SER) Kusturica.
et d'autres..

Mon pronostic pour la palme? Oh, c'est une question difficile. Délayons un peu tout en y réfléchissant.
La préparation du film de Béla Tarr a été longue et tortueuse comme seuls des films de Béla Tarr peuvent l'être. Une jolie mise en abîme. La réalité de ses films le rattrape et distort son vécu. Certains d'entre vous ont peut-être visionné Lost in la Mancha, ou encore La Nuit américaine où drames, cataclysmes, s'enchaînent au cours du tournage d'un film.. Et où on comprend mieux le concept de force majeure. De la rigolade à côté de l'épopée Tarrienne. Son producteur décède deux jours avant le début du tournage. Coupes sombres dans le budget. Interruption du tournage. Batailles juridiques. La désormais fameuse guigne verdâtre à la hongroise. Mais rien n'arrête le farouche hongrois, la pellicule ne repoussant pas sur son passage, il réussit de main de maître à boucler son film. Ha! Gilliam n'en a pas fait autant.
Sinon, le film est basé sur une oeuvre de Simenon, et comme c'est un Tarr, c'est probablement très beau, très noir-et-blanc, voire noir tout court, très conceptuel et très inregardable.
Les autres? Bah, Kusturica, il a déjà eu tous les prix possibles inimaginables, qu'on lui donne un Grammy/Victoire de la Musique pour son opéra, et qu'on n'en parle plus.
Sokurov? Arf. Les russes pourraient trouver l'occasion ici de se venger de la finale de water-polo aux JO de 56. Ces sournois de russes savent faire des films. Et depuis le temps que Sokurov présente de magnifiques films à Cannes, il serait enfin temps qu'il ne reparte plus les mains vides. Son compatriote Louguine** (La Noce) étant en outre président du jury La Caméra d'Or... Je crains le pire. Dans la vraie vie, Tarantino et Wong Kar Wai pourraient bien venir mettre la pagaille. Et si Satrapi réalise ne serait-que moitié moins bien qu'elle ne dessine. La politique n'influençant d'ailleurs jamais le choix du vainqueur..
Les cotes du klariscope: Sokurov 5/1, Tarantino 2/1 (arg), Tarr 12/1, Kusturica 97/1, Satrapi 3/1

¤Un certain regard:
"Magnus," Estonia-U.K., Kadri Kousaar
"California Dreamin'," RO, Cristian Nemescu
C'est étrange, ce titre me dit quelque chose.. Flûte, çà me reviendra plus tard. Attention, un autre roumain dans le jury !

Cannes Classiques:
Nos cotes : Sacha Guitry 3/1, Howard Hawks 6/1, Terrence Fischer 4/1, Liviu Ciulei (RO) 54/1..

Beaucoup de jeunes réalisateurs de "chez nous "aussi dans la sélection Cinéfondation. Evitons l'énumération, j'entends vos bâillements d'ici...

La rédac' ne nous a pas offert un séjour à Cannes tout frais payés (çà viendra!), mais nous continuerons de vous tenir au courant des succès et des échecs de nos petits poulains orientaux tout au long de la semaine.

Bon festival,

* celà dit, la sélection vient juste d'être postée aujourd'hui sur le site du festival, alors que la moitié de la planète était déjà au courant.. Mais que font les webmestres du site du festival ?!
** Lounguine fait en 2005 une adaptation pour la TV russe des Ames mortes, de Gogol. J'offre une bouteille d'Unicum au premier qui met la main dessus. Ah, si seulement on avait la télé en russe...

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White