dimanche 15 avril 2007

Une semaine un peu mollichonne


0 Comms'
mais la semaine prochaine, mes aïeux..!

- Shannon Wright, comme je vous l'avais annoncé dans le calendrier et dans l'horoscope musical, joue à la Maroquinerie lundi soir. J'aurais du ajouter un paragraphe : "mais de toute façon, c'est plein, contentez-vous d'aller dégoter son CD à la FNAC". En effet , la coquinette, ces dernières années, a joué avec Yann Tiersen, est sortie de son univers neurasthéniquo-suicidaire, etc.. Bref, elle est célèbre et écoutable, maintenant. Finie, l'époque où on pouvait se pointer comme une fleur à ses concerts avec quelques francs en poche et un stock de kleenex.
Vous auriez alors pu vous décider (enfin) à rejoindre l'Orchestre du Chantier. Mais il est en vacances. Et il n'y a rien à la télé ce soir là.
Un lundi assez décevant dans l'ensemble.

- le mardi sera un peu plus sympathique, car le Mount Zion Silver Mountain Orchestra and Choir and the Tra-La-La Band is playing, euh, joue au Bataclan. Vous n'avez plus qu'à convaincre vos supérieurs hiérarchiques de vous laisser sortir pour 19h30. Et d'espérer qu'il reste des places. Sinon, ce mardi ressemblera étrangement au lundi : très oubliable.

- du mercredi au samedi: vous pouvez prendre un abonnement au Limonaire, car Aldona et Zsuzsanna Varkonyi (qui ne se donne plus la peine de mettre à jour son site, donc pas de lien, mais un lien vers une critique du mois de mars) y jouent deux soirs chacune cette semaine. Sinon, vous pouvez attendre de les voir ailleurs en payant 10 euros de plus. Soit 10 Euros. Pas de soucis en perspective avec les supérieurs hiérarchiques susnommés, car les concerts y commencent en général vers 9-10h. Aldona, la belle polonaise, y joue donc le mercredi et le jeudi, puis Zs. Varkonyi, l'elfe hongrois, prend la relève.

- le vendredi, vous ne pourrez plus voir le Limonaire en peinture, et qui vous le reprocherait ? Une solution serait d'aller acclamer DJ Tagada, qui, comme son nom ne l'indique pas immédiatement, est l'un des rares DJ balkano-klezmero-hip-hop-magyarotsiganisant de la scène parisienne. Si vous voulez savoir pourquoi Tagada n'est pas un nom si absurde que cela, vous n'avez qu'à lire son topo sur son Myspace. Et écouter quelques morceaux choisis. C'est au Divan du Monde, vendredi 20, à partir de 22h30, pour la modique somme de 10 Euros.

Et le samedi, dans cinq minuscules petits jours, vous ne saurez plus où donner de la tête !
Bonne semaine à tous.

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White