lundi 26 mars 2007

Petit itinéraire gustativo-musical


0 Comms'
Attardons nous un peu, vers 10 heures, à l'heure du café, chez nos voisins allemands, pour siroter une tasse de petit noir tout en écoutant la Cantate du Café de Bach. Si vous ne connaissez pas encore les textes de cette cantate, c'est certainement le moment de les découvrir : ici.
Si vous n'aimez pas Bach, quelques possibilités de repli: Bob Dylan, One More Cup of Coffee, ou Duke Ellington : Café au lait, etc.... Plus d'infos là.


Poussons vers l'est pour le déjeuner, que l'on pourrait par exemple arroser de thé à la russe, (au samovar!) tout en écoutant.. zut! zut! zut! je voulais vous proposer le morceau 'Samovary' (samovars) par les Choeurs de l'Armée Rouge, mais je ne le trouve nulle part. Arg. Pour compenser, je vous propose deux autres morceaux : une minuscule vidéo des Soirs de Moscou (où ils nous improvisent une petite choré!), et les Bateliers de la Volga, toujours par les choeurs de l'Armée Rouge, accompagnés des Leningrad Cowboys, un groupe, qui comme son nom ne l'indique pas, est finlandais.
Les Leningrad Cowboys sont connus d'une part pour leurs coiffures, euh, créatives, ainsi que pour leurs apparitions dans des films de Kaurismäki. C'est d'ailleurs de lui que vient le nom du groupe.

Il ne faut cependant pas oublier de boire de l'eau.. D'autant que la saison sèche pointe le bout de son museau. Ceci nous amène le plus logiquement du monde en Inde. Je ne sais pas si vous êtes également des afficionados des Lucky Luke, toujours est-il que dans un des albums, un jeune sorcier indien (d'Amérique) apprend à provoquer la pluie. Apparemment, il suffirait de tourner autour d'un potem en scandant "Hahahiha" un certain nombre de fois . En Inde (Orientale), ils ont développé une famille de ragas, Raag Malhar, qui est étroitement associée à la saison des pluies. Voici un petit extrait du Raga Miya ki Malhar par le sitariste Shahid Parvez. Tout à fait, celui qui jouait ce samedi au Théâtre de la Ville.

et le lien pour la version mail ! Mai vous pouvez aussi écouter Ustad Bade Ghulam ali Khan (vocaliste) ou écouter le regretté Viloyat Khan (sitar)

Pour conclure cette belle journée, un petit verre de Shiraz s'impose. Et pour rendre hommage à nos amis iraniens, qui ont découvert le processus de vinification et ont écrit les plus beau poèmes sur le vin qui soient, vous pourriez certes l'accompagner d'un morceau de rap iranien, ou écouter un peu de musique classique persane.

Très bonne journée à tous !

0 Comms':

Enregistrer un commentaire

 

Mentions légales - Copyright © 2007-2012 Le klariscope. Tous droits sur les chroniquettes patati, patata.
RSS Feed. Ce blog est fièrement propulsé par Blogger. La template est signée dzignine d'après le modèle Minima-White